Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 532,09
    -805,34 (-1,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 393,26
    -24,62 (-1,74 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0075 (-0,59 %)
     

Stanislas : les coulisses de l'école d'excellence où Amélie Oudéa-Castéra scolarise ses enfants

MILATAS

«A part les enfants de Madame la ministre de l'Education, vous ne trouverez pas de stars ici», sourit Léonard (*), dont les deux garçons sont inscrits au collège-lycée Stanislas, à Paris. Placé sous les feux de la rampe, à la suite des révélations sur la scolarisation des enfants d'Amélie Oudéa-Castera qui se rendra d'ailleurs à l'école publique Littré pour tenter d'éteindre la polémique, l'établissement privé parisien cultive une solide tradition de discrétion.

Fondé en 1804, il compte parmi ses anciens élèves quelques célébrités, comme Christian Dior ou l'ex-ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer. Mais les enfants de familles célèbres y sont nettement moins nombreux qu'à l'Ecole Alsacienne (EA), qui attire les héritiers du Gotha culturel du 6e arrondissement. «Les établissements ne sont pas comparables, souligne Léonard. Ici, il y a beaucoup d'élèves boursiers ou issus de familles de province. L'EA vise l'épanouissement de ses élèves, notamment sur le plan artistique, Stanislas plutôt leur réussite scolaire.»

«Ce qu'on vient chercher ici, c'est l'excellence et Stanislas coche toutes les cases», confirme Gabrielle (*), dont deux garçons ont été scolarisés dans l'établissement. Deux piscines, dont une olympique, six ou sept gymnases, un environnement ultra chic… effet wahou garanti pour les heureux admis dans cette petite ville de 3 600 élèves.

L'établissement se classe deuxième lycée de France pour la réussite au bac, selon l'enquête annuelle du Figaro, derrière Henri (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Baisse des droits au chômage, formation… les pistes déjà sur la table pour doper l’emploi des seniors
Lyon va augmenter le salaire de ses 8 000 agents municipaux
Salle de prière, voile... les entreprises américaines à l'aise avec les questions religieuses
Salaire : ce pompier d'aéroport nous dévoile ses revenus
Cette offre très alléchante proposée par Emirates à la ville de Nice