La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 092,38
    -175,05 (-1,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Du sport en direct bientôt sur Netflix ?

freestocks.org/Pexels

Après les films et les séries, place au sport sur Netflix ? Selon les informations du Wall Street Journal, rapportées par Ouest France, la plateforme de streaming se pose très sérieusement la question d’investir dans le sport. Elle serait même passée à l’action en tentant d’obtenir les droits audiovisuels de plusieurs tournois de tennis masculins européens et de tournois de tennis féminins britanniques. En outre, Netflix aurait également tenté d’enchérir, sans succès, sur les droits de compétitions cyclistes importantes et de la World Surf League. Refusant de partir en guerre contre les autres diffuseurs en surenchérissant outre mesure comme l’a reconnu son co-PDG Reed Hastings, le géant américain n’arrive pas à conclure son envie de diffuser du sport sur son canal de diffusion.

Il semble donc peu probable que vous puissiez bientôt regarder un PSG-OM sur Netflix. Ironie du sort, c’est une autre plateforme de streaming qui vous permettra de profiter du classico, à savoir Amazon, qui est détenteur des droits de la Ligue 1 et de la Ligue 2 (les deux premières divisions du championnat de France de football). La firme devrait plutôt opter pour des sports, certes moins populaires, mais surtout moins onéreux. Et ce, d’autant plus que durant le premier semestre de l’année 2022, Netflix a connu une baisse de son nombre d’abonnés. L’entreprise tente donc de diversifier ses activités, après avoir lancé une nouvelle formule avec publicité, afin d’attirer un public moins fortuné et des annonceurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le risque crédit du Brésil dégradé, Lula contraint, le conseil Bourse
Twitter : pourquoi des films entiers se retrouvent-ils sur la plateforme ?
La hausse des taux va se poursuivre en 2023, estime le chef économiste de la BCE
Hydrogène : Air Liquide investit des millions sur le site TotalEnergies de Grandpuits pour faire du carburant moins polluant
CAC 40 : le retour du Covid-19 en Chine inquiète la Bourse, Air Liquide et Interparfums à surveiller