La bourse est fermée
  • Dow Jones

    26 519,95
    -943,24 (-3,43 %)
     
  • Nasdaq

    11 004,87
    -426,48 (-3,73 %)
     
  • Nikkei 225

    23 418,51
    -67,29 (-0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,1756
    -0,0033 (-0,28 %)
     
  • HANG SENG

    24 708,80
    -78,39 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    11 287,93
    +83,57 (+0,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    261,22
    -11,47 (-4,20 %)
     
  • S&P 500

    3 271,03
    -119,65 (-3,53 %)
     

SpaceX, Virgin Galactic... Voici ce que vous réserve le tourisme spatial dans les années à venir

·2 min de lecture

Le tourisme spatial désigne un voyage dans l'espace dont l'intérêt n'est ni politique, ni scientifique, ni commercial — le déploiement de satellites pour la téléphonie mobile présente par exemple un intérêt commercial. En réalité, de telles expéditions au-delà de l'atmosphère terrestre existent déjà depuis deux décennies. Avant l'arrivée des sociétés spatiales privées, l'agence spatiale Russe Roscosmos était la seule à en proposer. Elle enverra encore deux personnes dans l'espace en 2021. Et, grâce à elle, sept privilégiés ont ainsi déjà pu admirer de plus près la courbure de notre planète et l'infinie noirceur qui l'entoure. Tous sont partis entre 2001 et 2009, avant que les Etats-Unis ne mettent leur navette spatiale à la retraite. Le vaisseau russe Soyouz se retrouvant seul à pouvoir rejoindre l'ISS, il n'y avait plus vraiment de place pour un touriste.

Le premier touriste spatial est Dennis Tito. En 2001, alors âgé de 60 ans, cet Américain a passé huit jours sur l'ISS en compagnie des meilleurs scientifiques du monde entier. On estime aujourd'hui qu'il aurait déboursé 20 millions d'euros pour ce billet.

Peu économes en ressources et en matériel, les expéditions spatiales restent en effet inaccessibles au commun des mortels. Et quand bien même vous auriez quelque fortune, certaines de ces offres ne s'adressent qu'aux ultra-riches : comptez plusieurs centaines de milliers d'euros pour une brève expérience de l'apesanteur aux confins de l'espace, et plusieurs millions pour la semaine sur l'ISS en pension complète. La visite guidée autour de la Lune organisée par Elon Musk ne sera accessible qu'aux multimilliardaires... Le plus abordable — toute proportion gardée — est sans doute la croisière stratosphérique de la startup occitane Zephalto, qui proposera en 2024 un vol à 25 kilomètres d'altitude.

Si vous n'êtes ni astronaute ni millionnaire, une solution existe toutefois : Deadline rapporte qu'une télé-réalité dont le gagnant remporterait un billet pour l'ISS serait en

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les bactéries pourraient représenter une sérieuse menace sanitaire dans les années à venir
Des employés de Google affirment que leur contrat les empêche de signaler des conditions de travail dangereuses
Comment commander le nouveau Pixel 5 de Google et bénéficier du casque Bose QC 35 II offert
La SNCF vous permet de reporter et d'annuler sans frais jusqu'en janvier
Xiaomi : profitez du smartphone Redmi Note 9 Pro à moins de 250 euros