Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 423,17
    -163,24 (-0,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 483,68
    +15,58 (+1,06 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,07 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Sonia Rolland : l'ancienne Miss France mise en examen

Sonia Rolland est élue Miss France 2000, alors qu'elle a seulement 18 ans. Pendant son adolescence, la jeune franco-rwandaise doit s'enfuir du Burundi, où sa famille a élu domicile à la fin des années 80, pour échapper au génocide. Installée en France depuis quelques années seulement, elle hérite de la couronne tant convoitée. Son titre lui donne l'opportunité de faire de nombreuses rencontres. Parmi celles-ci : Edith et Omar Bongo, le président et la Première dame du Gabon. "Nous avons tissé des liens d’amitié", confie l'ancienne reine de beauté. Des liens si forts, que la Première dame va lui offrir un cadeau d'une grande valeur, dont la jeune femme assure n'avoir jamais connu l'origine. Mardi 31 mai 2022, Le Parisien révèle que Sonia Rolland a été mise en examen pour recel de détournement de fonds publics pour avoir accepté ledit cadeau.

Au début de l'année 2003, lorsque Sonia Rolland a 22 ans, elle reçoit le coup de téléphone d'un notaire. Celui-ci lui annonce "qu’elle vient de recevoir la donation de 75 % d’une société civile immobilière (SCI)", explique Le Parisien. Dans les actions de cette société se trouve un appartement dans le 16e arrondissement de Paris, valant 640.000 euros. Malgré l'emplacement du bien et la somme faramineuse déboursée pour celui-ci, la quadragénaire assure ne s'être jamais inquiétée de sa provenance. Mise en examen et entendue en janvier 2021, elle dira : "Je ne connaissais pas le mode de financement et je ne m’en suis pas intéressée [...] je ne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite