Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 900,02
    +253,91 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0864
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    18 827,35
    +218,41 (+1,17 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 605,29
    +1 235,11 (+1,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 515,17
    +30,97 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Soins : cette marque minimaliste lancée il y a 4 ans est la plus vendue en France

©CoffeeAndMilk/iStock

Fondée en 2019, cette marque de soins pour la peau 100 % digitale séduit par ses formules courtes et ses packagings épurés.

Le marché du skincare regorge de marques en tout genre. Si pour certaines le succès n’est pas au rendez-vous, d’autres se font une place de choix dans ce secteur en constante mutation. C’est le cas de Typology. Fondée il y a peine 4 ans par Ning Li, un jeune entrepreneur spécialisé dans l’e-commerce, cette marque de soins 100 % digitale est désormais la plus vendue sur internet en France. Sa promesse ? Afficher une peau plus saine en proposant une routine de soins ciblée et efficace.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Typology.com (@typologyparis)

Une marque nouvelle génération

Le credo de Typology ? Aller à l’essentiel. Exit les listes d’ingrédients à rallonge, la marque reprend les codes du « skinimalism » en proposant des formules courtes, green et genderless, composées de 10 ingrédients maximum par produits. Sa spécificité ? La personnalisation de la routine de soins qui prend en compte le type de peau, le mode de vie et les préoccupations de chacun pour, à l’arrivée, proposer un vrai diagnostic de peau sur-mesure. Parmi les produits best-seller de la marque, on retrouve notamment le sérum éclat, la crème hydratante à 9 ingrédients ainsi que le sérum teinté. À la clé, la peau est plus saine, plus rayonnante et donne envie de s’afficher au naturel, avec le moins d’artifice possible.

PUBLICITÉ

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi