La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 103,48
    -165,68 (-0,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Les soignants presque tous en arrêt maladie, les urgences de Fréjus ferment pour 3 jours

sudok1/Adobe Stock

C’est une conséquence de plus de la crise qui touche l’hôpital. Dès 20 heures ce mardi soir, les urgences de l’hôpital public de Fréjus-Saint-Raphaël (Var) ont commencé à réguler le flux des patients arrivés dans la soirée. Demain matin, les urgences vont fermer leurs portes pour ne rouvrir que samedi matin, relate France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur.

La fermeture provisoire des urgences de Fréjus-Saint-Raphaël est devenue inéluctable. Sur les 23 médecins exerçant dans l’établissement, 21 sont en arrêt maladie dès ce mardi soir. Le constat est le même chez les infirmiers, qui sont 34 sur 36 dans la même situation. Ces arrêts maladies sont consécutifs à un épuisement professionnel.

Invité de BFM Nice Côte d’Azur lundi, le maire LR de Saint-Raphaël Frédéric Masquelier avait évoqué une "situation scandaleuse" dans l'hôpital de Fréjus-Saint-Raphaël avec des "délais d’attente invraisemblables". Selon l’élu, des "vingtaines de patients se retrouvent en surcharge sur les brancards » au sein des urgences de l’hôpital. Le maire de Saint-Raphaël critique dans le même temps le fonctionnement de l’Agence Régionale de Santé dont il dénonce un "fonctionnement bureaucratique" lié à une "obsession de rentabilité".

Les urgences absolues seront néanmoins prises en charge par quelques personnels soignants d’astreinte. Cela concernera les personnes en détresse vitale ainsi que les urgences obstétriques, cardiaques, pédiatriques et psychiatriques. Les autres patients seront redirigés vers d’autres (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des restaurateurs attaqués en justice par leur voisin, car leur crêperie sent trop la crêpe
Ineos officiellement candidat au rachat de Manchester United
Microsoft : nouvelle vague de suppressions d'emplois, de grande ampleur
Qantas : un Boeing envoie un signal de détresse en vol, vent de panique en Australie
Quelles ont été les destinations les plus plébiscitées par les Français en 2022 ?