La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 970,86
    -185,83 (-0,54 %)
     
  • Nasdaq

    11 923,43
    -190,36 (-1,57 %)
     
  • Nikkei 225

    27 606,46
    -79,01 (-0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,0730
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    21 283,52
    -15,18 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    21 394,80
    -144,45 (-0,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    529,13
    -7,77 (-1,45 %)
     
  • S&P 500

    4 119,94
    -44,06 (-1,06 %)
     

La SNCF refuse de retarder un train, leur chat meurt écrasé

Pixabay

L'affaire remonte au 2 janvier dernier. Le réveillon passé, une mère et sa fille rentrent chez elles à Bordeaux (Gironde). Comme le raconte Le Parisien, elles transportent un petit chat, Neko, 4 ans, qui parvient à s'échapper de sa sacoche. En pleine gare Montparnasse (Paris), le chat prend peur et va se réfugier sous un train. Très vite, la mère et la fille vont repérer leur chat et vont prévenir le personnel de la SNCF pour retarder le départ du train. Une discussion qui va durer vingt minutes. Interrogée également par BFMTV, la jeune fille raconte : "Les agents nous ont dit que ce n'est pas leur problème, qu'on aurait dû le garder en laisse." Finalement, le train va partir et le chat va se faire écraser…

Auprès du Parisien, la jeune fille raconte encore : "Je hurlais, je paniquais, j'interpellais des gens. Puis notre chat a été exécuté", lâche-t-elle encore émue, alors que sa mère était sous le choc. Plus de quinze jours après ce drame qui les a touchées profondément, les deux femmes veulent avoir des réponses. Contactée, la SNCF évoque une "tragique situation" et "regrette ce qu'il s'est passé", un "triste incident" même. Si la société dit se "préoccuper de la condition animale", elle tient à rappeler qu'il est "formellement interdit de descendre sur les voies".

La jeune fille de quinze ans garde en tête une dernière image, celle de son chat lorsque le train démarre : "On l'a vu en train de courir en dessous du train, c'est la dernière fois que je l'ai vu en vie, il m'a regardé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Suite aux émeutes de Brasilia, les internautes se mobilisent sur Instagram pour traquer les responsables
La Corée du Nord va dépenser 15% de son PIB pour son armée
Il tente d'embarquer sur son vol avec un lance-roquette, l'arme saisie
Renationalisation EDF : l'Etat franchit le seuil de 90% du capital
Bientôt un téléphérique pour rejoindre l'aéroport de Marseille