Publicité
La bourse ferme dans 5 h 10 min
  • CAC 40

    8 069,45
    +58,62 (+0,73 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 000,06
    +45,05 (+0,91 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,86 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0660
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    2 366,10
    -8,00 (-0,34 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 433,23
    +2 096,78 (+3,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,92
    -0,74 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 082,40
    +152,08 (+0,85 %)
     
  • FTSE 100

    7 963,89
    -31,69 (-0,40 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,11 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 232,80
    -290,75 (-0,74 %)
     
  • HANG SENG

    16 600,46
    -121,23 (-0,72 %)
     
  • GBP/USD

    1,2487
    +0,0036 (+0,29 %)
     

SNCF : mauvaise nouvelle pour les vacances d’été, les prix s’envolent

Sergey Novikov / Adobe Stock

À quelques mois des vacances d’été, il faut commencer à préparer ses vacances d’été. Le train reste l’une des solutions préférées des Français, mais pour partir en juillet et en août, il va falloir s’accrocher… et sortir le porte-monnaie ! En effet, comme le rappelle Sud Ouest, la SNCF a ouvert sa billetterie pour les congés des juilletistes et des aoutiens dès le 13 mars. Ni une, ni deux, nombreux ont été les mieux prévoyants à se jeter sur les tickets mis en vente. Résultat : les prix s’envolent. Et pour cause, rien que sur le jour du coup d’envoi de la billetterie, plus d’1,5 million de tickets avaient déjà trouvé preneur.

Sur certaines lignes, le tarif devient prohibitif. Comptez 30 % de plus pour un Paris-Bordeaux ou un Paris-Toulouse. Mais que les afficionados de l’ouest se rassurent, c’est loin d’être la partie du territoire la plus touchée par la hausse des prix. En effet, si vous comptez partir à Marseille en partant de la capitale, sachez que cela coûtera 128 % de plus qu’à l’accoutumée. Pire encore, un Paris-Strasbourg subit une hausse du tarif de 248 %. Une augmentation incompréhensible pour certains usagers alors que la SNCF a gelé les tarifs sur les Ouigo et les Intercités cette année.

D’après le comparateur de prix Kombo, contacté par BFM TV, la hausse est due à la forte demande. Ainsi, il relève un doublement de la demande par rapport à l’année passée. Cette explosion de la demande a fait le jeu de ce que l’on appelle le «yeld management». Cette technique est utilisée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quelle est donc cette nouvelle arnaque au CV qui prend de l’ampleur en France ?
Fin du malus pour les retraités du privé, ce qui change pour vous le 1er avril… Le Flash éco du jour
Tirée par la baisse des prix, l'inflation continue de ralentir en mars
L’inflation aurait été bien plus forte sans la hausse des taux de la BCE, selon la Banque de France
Les cancers progressent chez les moins de 50 ans : quelles en sont les raisons ?