La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 395,01
    -194,76 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    28 226,08
    +257,09 (+0,92 %)
     
  • EUR/USD

    1,0526
    +0,0118 (+1,14 %)
     
  • HANG SENG

    18 736,44
    +139,21 (+0,75 %)
     
  • BTC-EUR

    16 054,17
    -286,85 (-1,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    400,72
    -5,43 (-1,34 %)
     
  • S&P 500

    4 076,57
    -3,54 (-0,09 %)
     

SIMULATEUR. Combien votre banque vous prélèvera à votre mort ?

halloween
halloween

127 banques étudiées, pour des frais bancaires de succession qui se comptent rapidement en centaines d'euros, dès que les sommes à verser aux héritiers dépassent les quelques milliers d'euros. Si vous êtes client d'un Crédit Mutuel ou d'un Crédit Agricole, les successions inférieures à 1 000 ou 2 000 euros sont souvent exonérées de frais. Mais pour une succession « type » de 15 000 euros à verser aux ayants droit, seule une banque (Boursorama) prévoit une absence totale de facturation en cas de décès, à condition que la somme à gérer soit inférieure à 20 000 euros. Parmi les 126 autres établissements, cette succession « type » de 15 000 euros va, selon nos calculs, faire l'objet de frais bancaires de succession allant de 50 euros à Ma French Bank, jusqu'à 450 euros chez Allianz Banque.

Le mode de facturation varie aussi fortement d'une banque à une autre : somme forfaitaire pour frais de traitement dans certains établissements ; pourcentage progressif selon le montant concerné dans d'autres ; frais de gestion des avoirs quand la succession prend plusieurs mois ou plus d'un an ; et parfois les banques y ajoutent des frais de virement (là encore très variables et parfois très élevés) s'il faut verser l'argent à des ayants-droit clients d'une autre banque.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Frais de succession : quand la banque vous plombe à votre mort
- Mutuelle : ce qui vous attend pour le prix de votre complémentaire santé en 2023
- Gaz : un fournisseur menace ses clients d'augmenter les factures d'une centaine d'euros