Publicité
La bourse ferme dans 5 h
  • CAC 40

    8 067,88
    +57,05 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 001,18
    +46,17 (+0,93 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,86 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0660
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    2 366,70
    -7,40 (-0,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 444,87
    +2 140,85 (+3,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,84
    -0,82 (-0,96 %)
     
  • DAX

    18 087,49
    +157,17 (+0,88 %)
     
  • FTSE 100

    7 965,09
    -30,49 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,11 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 232,80
    -290,75 (-0,74 %)
     
  • HANG SENG

    16 600,46
    -121,23 (-0,72 %)
     
  • GBP/USD

    1,2489
    +0,0038 (+0,30 %)
     

Sidaction : où en sont l'épidémie de sida en France et la recherche ?

Unsplash

Les 22, 23 et 24 mars 2024, c’est le week-end du Sidaction. La présidente de l’association qui fête ses 30 ans, Françoise Barré-Sinoussi, a accordé un entretien aux Echos dans lequel elle revient sur la situation du sida en France. «On compte environ 190 000 personnes infectées par le VIH, auxquels s'ajoutent, chaque année, environ 5 000 nouveaux cas», détaille-t-elle. En outre, la prix Nobel de médecine 2008 rapporte que «22 % de ces nouveaux cas ont plus de 50 ans et 14 % moins de 25 ans». Elle alerte également sur le fait que 24 000 personnes «ignorent leur séropositivité».

Selon la professionnelle, la prévention patine. Et pour cause, «pas loin d'un quart de personnes pensent, encore aujourd'hui, qu'on guérit de l'infection VIH». Pour l’immunologue, le travail n’est pas fait dans tous les établissements scolaires, d’où la méconnaissance sur le sujet. Les chiffres des nouvelles contaminations sont stables en France, mais elle déplore que «si on ne fait rien en matière de connaissance du grand public, la hausse finira aussi par arriver» dans l’Hexagone, à l’instar de ce que l’on peut observer dans le reste de l’Europe.

Côté vaccin, le constat n’est pas beaucoup plus rassurant. Si «la recherche avance», Françoise Barré-Sinoussi assure qu’elle aimerait «pouvoir dire que les choses ont avancé et que l'on a un candidat-vaccin très prometteur», mais ce n’est pas le cas. De même, à propos d’un potentiel traitement pour guérir du VIH, la professionnelle de santé indique que l’on «n'a (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Moscou : le groupe État islamique revendique l'attaque qui a fait au moins quarante morts et plus d'une centaine de blessés
Le prix de la cantine explose dans une école d’Eure-et-Loir, passant de 6 à 12 euros
La princesse Kate Middleton annonce être atteinte d'un cancer
Pas de nouvelle augmentation pour les fonctionnaires en 2024, les fraudeurs à l’assurance retraite dans le viseur… Le Flash éco du jour
Electricité : la France doit-elle sortir du marché européen pour faire baisser les prix ?