Publicité
Marchés français ouverture 40 min
  • Dow Jones

    40 358,09
    -57,35 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    17 997,35
    -10,22 (-0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    39 154,85
    -439,54 (-1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0852
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    17 328,81
    -140,55 (-0,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 810,67
    -677,85 (-1,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 358,32
    -7,57 (-0,55 %)
     
  • S&P 500

    5 555,74
    -8,67 (-0,16 %)
     

SFR, Bouygues, Free, Orange… quel opérateur a le bonnet d’âne de l’internet mobile dans le train ?

martin-dm / Getty Images

A l’ère du tout numérique, où petits et grands ont les yeux rivés sur leur écran de smartphone du matin jusqu’au soir, la qualité du réseau mobile apparaît comme une évidence. Pourtant, selon un rapport de l’autorité de régulation des communications électroniques (Arcep), publié jeudi 4 juillet, sur l'état d’internet en France en 2024, malgré une amélioration de la qualité du réseau mobile, des disparités persistent entre les opérateurs Orange, SFR, Free Mobile et Bouygues Telecom. Notamment dans les transports en commun.

A l’heure où la mobilité douce, notamment le transport ferroviaire, devient une nécessité pour atteindre les objectifs de neutralité carbone, quelle qualité de réseau y est disponible et est-elle assez bonne pour inciter les Français à davantage se déplacer en train ? L'Arcep souligne que «la qualité du réseau mobile dans les transports est un enjeu crucial pour de nombreux usagers, et là aussi, les performances varient considérablement selon les types de transport». Sur les axes ferrés de longue distance comme les TGV, Orange se distingue avec 79% des pages web affichées en moins de 10 secondes, suivi par Free Mobile (73%), SFR (65%) et Bouygues Telecom (64%).

Dans les trains Intercités et les TER, Orange maintient sa première place avec un taux de 77%, suivi par Free Mobile (70%), puis SFR et Bouygues Telecom (66%). Dans les faits, les retours des passagers sur la qualité du réseau mobile entre les TGV et les TER divergent grandement. Il apparaît plus hasardeux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Casino : découvrez quels magasins passent sous pavillon Intermarché, avec une sacrée baisse de prix
Bourse : Crédit agricole, BNP Paribas, SG… Le choc sur les banques est-il une opportunité ?
Comment l’ancien patron de Publicis Maurice Levy compte ressusciter Solocal (ex-Pages Jaunes)
The Body Shop : les raisons de la descente aux enfers de l’enseigne de cosmétique éthique
Dr Martens : ces cailloux dans la chaussure de la célèbre marque de boots punk