Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 935,07
    +81,20 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    17 181,72
    -160,69 (-0,93 %)
     
  • Nikkei 225

    37 869,51
    -1 285,34 (-3,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,0848
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    17 004,97
    -306,08 (-1,77 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 592,04
    -1 075,49 (-1,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 311,11
    -27,07 (-2,02 %)
     
  • S&P 500

    5 399,22
    -27,91 (-0,51 %)
     

CAC 40 : les élections législatives, un non-événement pour la Bourse ?

CAC 40 : les élections législatives, un non-événement pour la Bourse ?

L’incertitude politique avant le second tour des élections législatives, le 7 juillet, perdure, mais la Bourse ne vacille pas. Alors qu’une vive réaction des marchés financiers était à craindre après la dissolution de l'Assemblée nationale, le CAC 40 garde le cap. Et les investisseurs aussi. Car comme l’explique Grégory Guermonprez, directeur général de Fortuneo et invité du «Grand rendez-vous de l’épargne» (Capital / Radio Patrimoine), «il n’y a pas de panique chez les investisseurs». Des épargnants de plus en plus positionnés sur les ETF (ou trackers), qui attendent sagement de laisser passer la tempête politique.

Une tempête qui n’a pas encore eu lieu, mais qui pourrait bien arriver selon le second invité de notre émission, Antoine Andreani, analyste sénior des marchés financiers chez XTB France. Car pour l’expert, la situation est tout sauf rassurante : «D’autres événements pourraient prendre le relais, notamment aux Etats-Unis. Et le CAC 40 continuera de sous-performer le S&P 500.»

Pour Antoine Andreani, la baisse des cours va bien s’enclencher. Mais probablement pas à cause des élections législatives anticipées. «Sur le court terme, cela peut avoir un impact. Il y aura une réaction sur les marchés», accorde-t-il. Pour autant, «si les taux obligataires (l’OAT à 10 ans, NDLR) cassent à la baisse les 3,05%, cela voudrait dire que c’est un non-événement», tranche l’analyste. Et de rappeler que, jusqu’à présent, la tenue d’élections anticipées n’a été qu’un «prétexte» pour matérialiser (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Arnaque à la carte bancaire au sans contact : cette astuce peut vous protéger
Justin Bieber aurait touché une petite fortune pour chanter au « mariage du siècle »
Bourse : quelles actions et stratégies pour bien investir au deuxième semestre 2024 ?
Jeff Bezos est l’un des hommes les plus riches du monde… et a trouvé comment faire de sacrées économies
Escroquerie à la CPAM : un gros préjudice en jeu