La bourse est fermée

SCPI : y a-t-il péril en la demeure ?

Vincent MIGNOT
1 / 1

SCPI : y a-t-il péril en la demeure ?

Olivier Grenon-Andrieu, peut-on d’ores et déjà mesurer l’impact de la crise du coronavirus sur les SCPI ?

Olivier Grenon-Andrieu : « Non, cela ne se voit pas encore dans les chiffres. Les loyers sont généralement payables au trimestre, il n’y a donc pas encore d’impayés à ce jour. L’ampleur de la crise apparaîtra au cours du prochain trimestre, lorsque certains preneurs de baux feront part de leurs difficultés. Il faut toutefois rappeler que les biens des SCPI concernent assez peu les petites et moyennes entreprises, mais souvent des grosses entreprises, qui n’ont pas les mêmes problèmes de trésorerie à l’heure actuelle. Les gérants, par ailleurs, bénéficient d’un large arsenal pour accompagner leurs difficultés : lissage sur le trimestre, suspension du paiement, annulation d’un mois de loyer, compensation sur des travaux… Une chose est certaine : les gestionnaires feront tout pour garder leurs locataires. »

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts, Navigo, assurance… Ces charges que vous pouvez reporter (ou non) avec le coronavirus
- Airbnb : le versement de la compensation pour les propriétaires prévu pour début avril
- Coronavirus : êtes-vous éligible à la prime Macron de 2 000 euros ?