Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 966,68
    +55,08 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 872,57
    +17,21 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,42 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0823
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 045,80
    +15,10 (+0,74 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 074,33
    -218,34 (-0,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,57
    -2,04 (-2,60 %)
     
  • DAX

    17 419,33
    +48,88 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 706,28
    +21,79 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,80 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    +0,0015 (+0,12 %)
     

Scandale FTX : les grandes banques françaises sont-elles exposées à des pertes ?

peterschreiber.media/Adobe Stock

La faillite de FTX n'en finit pas de faire des victimes. Figurant parmi les principales plateformes centralisées d'échange de cryptomonnaies, FTX a été mise en faillite fin novembre à la suite de montages financiers hasardeux de son patron, Sam Bankman-Fried, arrêté aux Bahamas le 12 décembre. Depuis, les victimes collatérales sont nombreuses, que ce soit les employés de la société ou de simples petits épargnants. Mais pas que. Car comme le relaient Les Échos, des grands noms de la finance sont aussi fragilisés par ce scandale. Un document de 116 pages produit auprès du tribunal est venu mettre en exergue la liste des institutions touchées. Des grandes banques de Wall Street, mais aussi partout dans le monde.

Parmi elles, quatre banques françaises : BNP Paribas, la BPCE, la Société Générale et le Crédit Agricole. Quatre banques qui viennent s'ajouter à des poids lourds du secteur comme JPMorgan Chase, Wells Fargo, Goldman Sachs ou encore le Japonais MUFG et les Européens HSBC et la Deutsche Bank. Pourquoi de tels grands noms auraient-ils pu être piégés ? Parce qu'avant le scandale, FTX, deuxième plus grosse plateforme d'échange au monde, rassurait tout le monde. Des fonds souverains comme Singapour Temasek, le géant SoftBank ou encore la société américaine de capital-risque Sequoia Capital avaient rallié FTX.

Ce document ne précise pas à quelle hauteur ces banques ont été touchées (si elles l'ont été d'ailleurs). Une liste réalisée "à des fins de service", ont précisé les avocats (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bitcoin, ether (Ethereum)... pourquoi les cryptomonnaies remontent ? Feu de paille ou amorce de reprise durable ?
Cryptos : les députés lâchent du lest sur l’encadrement des acteurs de l'industrie
Le PMU compte attirer des dizaines de milliers de nouveaux joueurs grâce aux NFT
Scandale FTX : quelle compensation pour les clients de Coinhouse ?
Le bitcoin franchit le seuil des 21.000 dollars : le rebond est-il durable ?