Publicité
Marchés français ouverture 35 min
  • Dow Jones

    39 671,04
    -201,95 (-0,51 %)
     
  • Nasdaq

    16 801,54
    -31,08 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0828
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    18 855,28
    -340,32 (-1,77 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 096,70
    -458,62 (-0,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 510,94
    +8,28 (+0,55 %)
     
  • S&P 500

    5 307,01
    -14,40 (-0,27 %)
     

Sauver la Terre en éjectant de la poussière lunaire ? Mauvaise idée

Dans cette nouvelle étude, des scientifiques imaginent des manières d’occulter le Soleil pour laisser notre planète se refroidir. Pour ce faire, ils suggèrent de libérer de la poussière lunaire. Mais cette idée se confronte à de nombreux problèmes, dont éthiques.

Alors que les conséquences du changement climatique deviennent chaque année plus visibles, les appels pour les contrer se multiplient. Par exemple, trouver des solutions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, diminuer notre consommation de viande, ou faire une croix sur les énergies fossiles. Mais certains cherchent des idées… dans l’espace.

C’est en tout cas ce qui se retrouve au cœur d’une étude publiée dans la revue PLOS Climate. Les auteurs décrivent comment des poussières placées en orbite, entre la Terre et le Soleil, pourraient nous protéger des rayons et donc réduire la chaleur sur notre planète. « Le but de notre concept est de réduire la luminosité que nous recevons du Soleil », détaille pour Numerama le principal auteur, Benjamin Bromley, astronome à l’Université de l’Utah. « Nous espérons pouvoir réduire la luminosité de 1 ou 2 % avec un nuage de poussière dans l’espace. »

10 millions de tonnes de poussière par an

Une idée qui semble sortie tout droit d’un film de science-fiction, mais décrite de manière très technique dans cette étude. D’après les calculs des auteurs, le mieux serait d’éjecter de la poussière de la Lune : elle est située sur une bonne trajectoire pour que les grains se placent en orbite au point de Lagrange L1.

[Lire la suite]