La bourse ferme dans 4 h 5 min
  • CAC 40

    6 310,92
    +23,85 (+0,38 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 035,12
    +2,13 (+0,05 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2044
    +0,0063 (+0,53 %)
     
  • Gold future

    1 786,90
    +6,70 (+0,38 %)
     
  • BTC-EUR

    47 240,43
    +1 404,45 (+3,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 290,41
    -101,30 (-7,28 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,02
    -0,11 (-0,17 %)
     
  • DAX

    15 442,98
    -16,77 (-0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 034,65
    +15,12 (+0,22 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3911
    +0,0071 (+0,51 %)
     

Saudia prévoit de commander 70 appareils à Airbus et Boeing, selon la presse

·1 min de lecture
SAUDIA PRÉVOIT DE COMMANDER 70 APPAREILS À AIRBUS ET BOEING

DUBAI (Reuters) - La compagnie aérienne publique Saudi Arabian Airlines (Saudia) envisage de passer commandes pour un total de 70 appareils auprès d'Airbus et de Boeing, rapporte le journal en ligne Maaal, citant des sources non identifiées.

Saudia discute avec des banques locales pour lever 11,5 milliards de riyals (2,55 milliards d'euros) destinés à financer une partie de cette commande portant sur des Airbus A321 et des Boeing 777 et 787 Dreamliner, écrit le journal.

Maal ne précise pas la répartition de cette commande entre les avionneurs.

Un banquier, ayant requis l'anonymat, a déclaré à Reuters que Saudia cherchait à lever de la dette pour financer une commande d'environ 70 nouveaux avions.

La compagnie saoudienne dispose actuellement d'une flotte de 144 appareils comprenant déjà des A321, B777 et B787.

Saudia n'a pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaire. Une porte-parole d'Airbus s'est contentée de déclarer que l'avionneur européen était toujours en discussion avec ses clients concernant leur flotte. Boeing s'est pour sa part abstenu de tout commentaire.

(Marwa Rashad à Londres, Davide Barbuscia à Dubaiet Alexander Cornwell à Doha; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)