La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 903,98
    -74,10 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    11 472,37
    -149,34 (-1,29 %)
     
  • Nikkei 225

    27 433,40
    +50,84 (+0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,0865
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    22 069,73
    -619,17 (-2,73 %)
     
  • BTC-EUR

    21 345,27
    -556,33 (-2,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    524,78
    -13,09 (-2,43 %)
     
  • S&P 500

    4 040,56
    -30,00 (-0,74 %)
     

"La Russie doit payer pour ses crimes" en Ukraine

L'Union européenne veut que la Russie rende des comptes pour les crimes commis en Ukraine. Pour y parvenir, la présidente de la Commission européenne propose la création d'un tribunal spécial, soutenu par les Nations Unies, afin d’enquêter et de poursuivre les exactions perpétrées par les forces russes.

"La Russie doit payer pour ses crimes horribles, y compris les crimes d'agression contre un Etat souverain", insiste Ursula von der Leyen.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a réclamé à plusieurs reprises la mise en place d'une telle cour.

Un nouveau texte est aussi en préparation afin de pouvoir utiliser les avoirs russes gelés pour financer la reconstruction de l'Ukraine.

"Les dommages subis par l'Ukraine sont estimés à 600 milliards d'euros. La Russie et ses oligarques doivent indemniser l'Ukraine pour les dégâts et couvrir les coûts de reconstruction du pays", souligne la présidente de la Commission.

300 milliards d'euros de réserves de la Banque centrale russe sont bloqués, ainsi que 19 milliards d'euros d'avoirs des oligarques russes. Toutefois, ces fonds ne pourront pas être totalement utilisés. Le texte en préparation n'est pas rétroactif et l'argent confisqué doit être lié à des crimes réels et prouvés, commis par des personnalités définies.