Marchés français ouverture 1 h 56 min
  • Dow Jones

    31 188,38
    +257,86 (+0,83 %)
     
  • Nasdaq

    13 457,25
    +260,07 (+1,97 %)
     
  • Nikkei 225

    28 724,62
    +91,16 (+0,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,2137
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    29 996,18
    +353,90 (+1,19 %)
     
  • BTC-EUR

    28 504,63
    -107,42 (-0,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    684,43
    -16,19 (-2,31 %)
     
  • S&P 500

    3 851,85
    +52,94 (+1,39 %)
     

Revolut, Orange Bank... Les néobanques deviennent des banques en ligne

·1 min de lecture

Qu’il s’agisse d’ouvrir un compte ou de gérer votre argent au quotidien, le smartphone demeure aujourd’hui le canal de prédilection des néobanques. A tel point que certains acteurs n’offrent tout simplement pas la possibilité d’accéder à vos comptes depuis un ordinateur. C’est par exemple le cas de Bunk, Lydia ou encore Pumpkin, chez qui il vous faudra être équipé d’un smartphone pour ouvrir et gérer votre compte. Virements, consultation des transactions, gestion des moyens de paiements… Ici, tout se passe depuis une application mobile.

D’autres néobanques, à l’image de Ma French Bank, Nickel et Orange Bank, offrent bel et bien la possibilité de vous connecter depuis votre ordinateur. Chez ces acteurs, il n’existe pas – ou peu – de différence entre les fonctionnalités qu’offrent l’application mobile et votre espace client en ligne. Mais tous ne permettent pas d’ouvrir un compte sans avoir recours à votre smartphone. C’est notamment vrai pour les néobanques N26 et Monese, chez qui les vérifications d’identité au moment de votre inscription se font uniquement via l’application.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Prêt immo, retrait, virement... Les tarifs bancaires qui flambent en 2021
- Vacances, congé paternité et arrêts maladie : ces droits ignorés des chômeurs
- Cadeaux de Noël : que faire en cas de problèmes de livraison ?