Marchés français ouverture 8 h 26 min
  • Dow Jones

    31 535,51
    +603,14 (+1,95 %)
     
  • Nasdaq

    13 588,83
    +396,48 (+3,01 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,2051
    -0,0036 (-0,30 %)
     
  • HANG SENG

    29 452,57
    +472,36 (+1,63 %)
     
  • BTC-EUR

    41 159,25
    +3 271,30 (+8,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,63
    +54,40 (+5,86 %)
     
  • S&P 500

    3 901,82
    +90,67 (+2,38 %)
     

"Nous reviendrons": dans son discours d'adieux, Trump donne rendez-vous à ses supporters

Robin Verner
·4 min de lecture
Donald Trump, le 20 janvier 2021. - ALEX EDELMAN / AFP
Donald Trump, le 20 janvier 2021. - ALEX EDELMAN / AFP

Après un vol de quelques minutes depuis la Maison Blanche, l'hélicoptère Marine One a déposé Donald Trump et son épouse Melania sur le tarmac de la base aérienne Andrews dans le Maryland. Celui qui est encore chef d'Etat pour les trois prochaines heures a aussitôt rejoint le pupitre, tandis que des artilleurs tiraient 21 salves de canon, comme le veut le rituel de la transition présidentielle.

Acclamé par ses supporters, il s'est lancé dans son dernier discours en tant que président des Etats-Unis d'Amérique. "Nous vous aimons, et je vous le dis du fond du cœur!", a-t-il ouvert, à l'américaine. Après une bordée de remerciements, il a laissé la parole à son épouse pour quelques instants.

"Être votre First Lady a été mon plus grand honneur. Vous serez dans mon esprit et mes prières. Que Dieu vous bénisse et bénisse cette belle nation", a déclaré Melania Trump au micro, avant de s'effacer.

"J'espère qu'ils ne vont pas augmenter les impôts"

Donald Trump a alors entrepris de défendre son bilan: "Que dire de plus? Ce que nous avons fait a été incroyable à tous points de vue. Nous avons reconstruit l’armée des Etats-Unis, nous avons crée la force de l’espace qui sera un succès pour toutes les administrations à venir".

"Nous n’avons pas été une présidence normale", a-t-il assuré, avant d'enchaîner sur le sujet des anciens combattants: "90% des anciens combattants nous ont donné leur approbation, ça n’avait jamais été le cas auparavant. Ils avaient été si maltraités avant. Nous payons leurs factures, ils peuvent aller chez le médecin."

"Nous avons accompli les plus grandes diminutions d’impôts de l’Histoire", a-t-il ensuite fanfaronné.

Avec un brin de malice ou d'aigreur, il a ajouté: "J’espère qu’ils ne vont pas les augmenter mais s’ils le font, souvenez-vous: je vous l’avais dit!" Il a aussi vanté sa réussite économique, notamment sur le front de l'emploi, réussite que la pandémie a fait voler en éclat au cours de la dernière année de son mandat.

"Si nous n’avions pas été arrêtés par l’épidémie, nous aurions eu les meilleurs chiffres que nous ayons jamais eus. Nous avons été atteints, comme le monde entier, mais avons redressé les chiffres ensuite. Nous avons construit deux fois ce niveau d’emploi!" a encore affirmé Donald Trump.

"Vous allez voir des chiffres incroyables se produire si les choses restent en l’état. Souvenez-vous de nous quand elles se produiront", a-t-il réclamé.

"On ne pouvait pas travailler plus!"

Alors que le Covid-19 ravage les Etats-Unis, qui cumule le plus grand nombre de cas et le plus grand nombre de morts, Donald Trump s'est félicité: "Nous avons fait quelque chose qui est comme un miracle médical: le vaccin, développé en neuf mois au lieu de cinq ou neuf ans. Nous avons deux vaccins, un autre arrive. C’est un succès extraordinaire". Il a poursuivi: "Nous sommes très fiers de la nomination de 300 juges. Nous avons établi de nombreux records."

Alors qu'il s'apprêtait à rallier sa propriété de Mar A Lago, Donald Trump a assuré: "On a tout donné sur le terrain comme disent les sportifs. Quand on sera en Floride, on ne pourra pas se dire : ‘Ah, si on avait travaillé plus…’. Non! On ne peut pas travailler plus!"

Le rendez-vous est donné

Après avoir passé près de trois mois à mettre sa défaite à la présidentielle sur le compte d'une "fraude électorale" qu'il n'est jamais parvenu à démontrer, il s'est réjoui du nombre officiel des suffrages qui se sont portés sur son nom le 3 novembre dernier: "75 millions de votes ça restera dans l’histoire. Un président en exercice qui reçoit un tel vote, c’est un honneur ! (...) Vous êtes des gens extraordinaires, c’est un grand pays, c’est mon privilège d’avoir pu être votre président."

Il a donné rendez-vous à ses soutiens, mais de manière quelque peu brumeuse, à la fin de son discours: " Je me battrai toujours pour vous, j’écouterai, regarderai, et je vous dis que l’avenir de ce pays n’a jamais été si bon. (...) Nous reviendrons d’une manière ou d’une autre".

Hommage à la nouvelle administration et Village People

Avant de remercier son vice-président Mike Pence, avec lequel on le pensait en froid depuis la certfiication des votes du Collège des grands électeurs, et au Congrès, du moins à "certains de ses membres", il a eu des mots pour son successeur, Joe Biden, sans pour autant le nommer:

"Je souhaite chance et réussite à la nouvelle administration. Ils ont les bases pour faire quelque chose d’extraordinaire."

Alors qu'il était arrivé dix minutes auparavant sur l'air de Don't Stop Believin' du groupe Journey, Donald Trump et Melania Trump ont quitté l'estrade tandis que résonnaient les mesures tonitruantes de Y.M.C.A. des Village People. Ils se sont engouffrés dans Air Force One pour un dernier voyage présidentiel, en direction de la Floride et des greens de golf de Mar A Lago.

Article original publié sur BFMTV.com