Publicité
La bourse ferme dans 1 h 22 min
  • CAC 40

    7 724,80
    -139,90 (-1,78 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 958,04
    -76,39 (-1,52 %)
     
  • Dow Jones

    38 502,41
    -209,80 (-0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0789
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    2 324,80
    -30,00 (-1,27 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 662,77
    -1 664,33 (-2,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 429,29
    +16,33 (+1,16 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,61
    +0,11 (+0,14 %)
     
  • DAX

    18 364,18
    -266,68 (-1,43 %)
     
  • FTSE 100

    8 164,25
    -51,23 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    17 714,19
    +105,76 (+0,60 %)
     
  • S&P 500

    5 427,43
    +6,40 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 720,47
    -156,24 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    18 112,63
    +174,79 (+0,97 %)
     
  • GBP/USD

    1,2772
    -0,0028 (-0,22 %)
     

Retraites : les syndicats réaffirment leur volonté de mettre "la France à l'arrêt" le 7 mars

Nicolas Sandanassamy/Capital

Les huit principaux syndicats français et cinq organisations de jeunesse ont réaffirmé mardi 21 février leur volonté de mettre "la France à l'arrêt" le 7 mars, promettant de faire de cette date la plus importante journée de grèves et de manifestations depuis le début du mouvement contre la réforme des retraites. L'intersyndicale veut "faire du 7 mars la journée la plus forte" depuis le début du mouvement le 19 janvier, a déclaré Yvan Ricordeau, secrétaire national CFDT, lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion au siège de la CGT à Montreuil (Seine-Saint-Denis).

"Il y a consensus entre nous pour dire que l'objectif c'est de faire plus fort que le 31 janvier", a-t-il ajouté. Ce jour-là, les syndicats avaient recensé plus de 2,5 millions de manifestants et les autorités 1,27 million. "On est déterminé à réussir un 7 mars extrêmement massif", a de son côté affirmé Catherine Perret (CGT). Interrogé sur d'éventuelles grèves reconductibles à partir du 7 mars, M. Ricordeau a renvoyé la responsabilité de cette décision aux fédérations des différents secteurs. Il appartient "aux secteurs professionnels de discuter de ce qu'ils font le 7 ou après le 7", a-t-il souligné.

S'agit-il de ne pas décourager d'éventuelles grèves reconductibles ? "On ne décourage pas les mobilisations qui vont au-delà du 7 mars", a répondu Patricia Drevon (FO), renvoyant à cette formule du communiqué de l'intersyndicale publié mardi : "Ensemble, dès le 7 mars, mettons un coup d'arrêt à ce projet de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

JO 2024 : le président du Comité d'organisation répond à la polémique sur le prix des billets
Un Boeing 747 mis au rebut après seulement 30 heures de vol
Pouvoir d'achat : Familles Rurales réclame un chèque alimentaire mensuel pour les plus modestes
Les meilleures villes pour l’achat immobilier, les formations adaptées aux métiers qui recrutent… Le flash éco du jour
États-Unis : des documents du département de la Défense accessibles en ligne à cause d'une erreur de configuration