Publicité
La bourse ferme dans 6 h 38 min
  • CAC 40

    7 633,39
    -37,95 (-0,49 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 914,14
    -33,59 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    39 134,76
    +299,90 (+0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0695
    -0,0011 (-0,11 %)
     
  • Gold future

    2 379,70
    +10,70 (+0,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 706,26
    -1 670,42 (-2,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 345,41
    -14,91 (-1,10 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,98
    -0,31 (-0,38 %)
     
  • DAX

    18 185,08
    -69,10 (-0,38 %)
     
  • FTSE 100

    8 243,87
    -28,59 (-0,35 %)
     
  • Nasdaq

    17 721,59
    -140,64 (-0,79 %)
     
  • S&P 500

    5 473,17
    -13,86 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2657
    -0,0003 (-0,02 %)
     

Rentrée 2024-2025 : les 14 meilleures universités et écoles françaises, selon le classement QS

Konstantin Kulikov/Adobe Stock

La France se maintient tant bien que mal parmi les pays ayant un système d’enseignement supérieur d’excellence. Dans le classement mondial 2025 (et donc pour la prochaine rentrée universitaire) établi par QS Quacquarelli Symond, une entreprise britannique spécialisée dans l’analyse des établissements d’enseignement supérieur, et dévoilé ce mardi 4 juin, on compte 35 universités et grandes écoles françaises sur un total de 1 500 établissements répartis sur 106 pays différents.

A noter toutefois que seuls 4 établissements français figurent dans le top 100 mondial : l’université PSL, l’institut Polytechnique de Paris, Sorbonne Université et Paris-Saclay. La première décroche même la troisième place lorsqu’on s’intéresse aux seuls partenariats internationaux en matière de recherche. Car parmi les indicateurs de performance analysés, on retrouve la réputation académique de l’établissement, sa réputation auprès des employeurs, le niveau de partenariats internationaux en matière de recherche, le niveau d’employabilité, la part d’étudiants internationaux ou encore la proportion d’enseignants rapportée à celle d’étudiants.

Les experts de QS tiennent à souligner l’amélioration «remarquable» des indicateurs d’employabilité dans les universités et grandes écoles françaises cette année, «tant en termes de réputation auprès des employeurs que de réussite des diplômés», peut-on lire dans le communiqué accompagnant la publication du classement. Ainsi, 77% des établissements français ont amélioré (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Paris en quête de silence pour le bien de vos oreilles (et pas seulement)
Espace Schengen : fonctionnement, membres et enjeux
Des familles dévoilent les abonnements téléphoniques fantômes de leurs défunts
Le meilleur pastis du monde est français mais ne vient pas des Bouches-du-Rhône
SNCF : trois syndicats sur quatre valident la prime pour les JO 2024 !