La bourse ferme dans 6 h 19 min
  • CAC 40

    6 243,97
    -108,97 (-1,72 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 620,67
    -70,07 (-1,90 %)
     
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,0504
    +0,0038 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    1 820,60
    +4,70 (+0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    27 637,88
    -1 000,25 (-3,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    645,53
    -25,15 (-3,75 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,39
    -1,20 (-1,09 %)
     
  • DAX

    13 758,47
    -249,29 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 287,45
    -150,64 (-2,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     
  • Nikkei 225

    26 402,84
    -508,36 (-1,89 %)
     
  • HANG SENG

    20 120,68
    -523,60 (-2,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2390
    +0,0048 (+0,39 %)
     

Renault prévoit de constituer un pôle électrique de 10.000 salariés en France

Le pôle électrique de Renault en France et son pôle thermique à l'étranger devraient compter chacun 10.000 salariés à horizon 2023, soit environ un cinquième de son effectif au niveau mondial, a indiqué le groupe jeudi 12 mai. À l'image de Ford, qui va rassembler ses activités électriques sous l'appellation "Model e", Renault avait annoncé en février réfléchir à une séparation de ses activités électrique et thermique "afin d'en renforcer l'efficacité et la performance opérationnelle".

La marque au losange devrait présenter les conclusions de ces réflexions aux investisseurs à l'automne 2022 mais Renault a donné dès jeudi dans un communiqué quelques précisions sur l'envergure de chacun de ces pôles. Le groupe comptait en 2021 157.000 salariés dans le monde, dont 45.000 en Russie, que le groupe cherche à quitter depuis le début de la guerre en Ukraine.

L'entité autonome "Véhicules Électriques et Software" comprendrait les activités françaises d'ingénierie - une partie du Technocentre de Guyancourt, le Renault Software Lab, le site de Lardy (Essonne) et d'autres sites à l'étude en Île-de-France -, d'industrie (les trois usines de son ElectriCity ainsi que celle de Cléon, dans le nord), ainsi que les fonctions support liées à ces activités.

Une autre entité rassemblerait ses activités et ses technologies de moteurs et transmissions thermiques et hybrides basées hors de France, avec ses usines de moteurs espagnoles, portugaise, turque, roumaine, brésilienne, chilienne, ainsi que des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bientôt vous ne verrez plus ces panneaux annonçant un radar
Remise à la pompe, prix des locations de voitures… le JT Auto
Renault : son allié Nissan renoue avec les bénéfices mais doit affronter des vents contraires
Elon Musk fait polémique avec un vol en jet privé de 9 minutes
Renault : le chinois Geely va entrer au capital de sa filiale en Corée du Sud

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles