La bourse ferme dans 6 h 35 min
  • CAC 40

    7 147,10
    -19,17 (-0,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 225,33
    -15,79 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    34 053,94
    -39,02 (-0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0929
    +0,0018 (+0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,90
    -2,90 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    21 452,16
    -495,44 (-2,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,16
    -10,16 (-1,86 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,27
    +0,39 (+0,51 %)
     
  • DAX

    15 411,00
    -98,19 (-0,63 %)
     
  • FTSE 100

    7 842,42
    +22,26 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    12 200,82
    +384,50 (+3,25 %)
     
  • S&P 500

    4 179,76
    +60,55 (+1,47 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2239
    +0,0010 (+0,08 %)
     

Redressement fiscal : Booking.com trouve un "accord amiable" avec le fisc français

Wikimedia Commons

Accord trouvé entre Booking.com et le fisc français. La plateforme néerlandaise de réservations d'hôtels a annoncé avoir conclu avec les autorités fiscales françaises un "accord amiable" prévoyant le paiement de 153 millions d'euros pour un redressement fiscal portant sur la période 2006-2018. "En tant que groupe néerlandais payant des impôts aux Pays-Bas, nous maintenons que nous sommes et avons toujours été en règle avec la fiscalité française, et nous sommes satisfaits de confirmer que nous avons atteint un accord amiable avec les autorités fiscales françaises", a précisé le leader européen de la réservation en ligne, confirmant une information du site L'Informé.

L'accord ne couvre pas les exercices comptables allant de 2018 à 2022.La direction générale des finances publiques (DGFiP) n'a, comme à son habitude, pas souhaité commenter l'information, celle-ci étant couverte par le secret fiscal. Créé aux Pays-Bas en 1996, Booking.com, filiale du géant américain Priceline Group depuis 2005, avait fait l'objet d'un premier contrôle portant sur ses activités en France sur une période comprise entre 2003 et 2012. En 2016, la plateforme s'était vu notifier un redressement de 356 millions d'euros par le fisc français, avec qui il a ensuite négocié pour arriver à un accord.

"Chez Booking.com, nous nous efforçons de nous assurer que notre activité est en accord avec la loi de l'ensemble des pays dans lesquels nous opérons. Cela inclut notre volonté de s'acquitter de l'ensemble des taxes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

EuroMillions : ils passent à côté d'un énorme jackpot à cause d'un problème de ticket
Avions de ligne : quel est le rôle de la spirale blanche sur les réacteurs ?
La Bourse à la merci du risque de récession selon les banques, mais le cuivre et l’or rassurent
Un ex-ingénieur d’ArcelorMittal condamné pour voyeurisme aggravé
"Établissement privé" : pourquoi ce bowling rennais provoque un tollé