Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 932,46
    -772,64 (-1,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 325,07
    -35,26 (-2,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2645
    -0,0015 (-0,12 %)
     

Les recettes de Marks & Spencer pour revenir sur le devant de la scène

Mtaylor848/Wikimedia Commons

Une année avec «sa meilleure santé financière depuis 1997». Il ne s’agit pas des résultats dévoilés par LVMH ou d’un géant bancaire, mais bien de ceux de l’enseigne de grande distribution britannique Marks & Spencer, nous apprend Les Échos. Qui l’eut cru, quand en septembre 2021, la chaîne britannique annonçait fermer la moitié de ses magasins en France, notamment à cause du Brexit. Plus globalement, l’entreprise connaît des difficultés depuis le début des années 2000, la poussant à lancer un plan de relance. «Deux ans après la mise en œuvre de notre plan stratégique, nous pouvons constater les prémisses d'un nouveau M&S», a déclaré le PDG du groupe, Stuart Machin.

À tel point qu’en publiant ses résultats mercredi 22 mai, Marks & Spencer revient sur le devant de la scène avec une hausse de 58% de son bénéfice annuel. À travers ses plus de 1 000 magasins au Royaume-Uni, opérant dans l’alimentaire et l’habillement, le groupe a enregistré un bénéfice avant impôts de 716,4 millions de livres (453,3 millions l’année précédente) selon Les Échos. Pour mener à bien le redressement du groupe, Stuart Machin est arrivé en 2022 et travaille aux côtés du président du conseil d'administration, Archie Norman.

«Plus importante mission de redressement dans le commerce de détail britannique» selon Archie Norman, celle-ci s’est traduite par la fermeture de 67 magasins pas assez performants au Royaume-Uni, mais également la suppression de 7 000 postes lors de la pandémie de Covid-19 en 2020. Sans (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

En attente de repreneurs, la situation de The Body Shop se dégrade à vitesse grand V
Ce traitement anti-obésité révolutionnaire qui a fait la fortune de Novo Nordisk
C&A : on sait ce que va devenir le magasin de la rue de Rivoli à Paris
CAC 40 : portée par Nvidia, la Bourse de Paris rebondit
IA : quel est donc cet accord conclu entre la France et les Emirats arabes unis ?