Marchés français ouverture 7 h 24 min

Recensement : comment éviter les arnaques les plus courantes ?

Recensement : comment éviter les arnaques les plus courantes ?

C’est pour bientôt ! Le recensement de la population, fait sur un échantillon de 8 % de la population dispersé sur l'ensemble du territoire, débute ce jeudi. Mais avant d'ouvrir votre porte à l’agent recenseur, il est bon de prendre quelques précautions.

La campagne annuelle de recensement version 2020 commence ce jeudi 16 janvier et s’étirera jusqu’au 15 février pour les communes de moins de 10.000 habitants et jusqu’au 22 février pour celles qui vont au-delà en France métropolitaine, Antilles et Guyane.

Avec elle, son lot d’arnaques et d’escrocs. Ce rendez-vous annuel est l’occasion pour certains d’identifier leurs futures victimes en se faisant passer pour des enquêteurs de l’Insee. Voici ce qu’il faut savoir pour avoir l’esprit tranquille et se prémunir des mauvaises surprises.

  • Vérifiez si vous êtes concerné

C’est la première chose à avoir en tête : êtes-vous concerné par le recensement en 2020 ? L’Insee envoie toujours un courrier vous annonçant que vous serez enquêté par téléphone, internet ou en face à face. Pour être totalement certain, rendez-vous sur le site le-recensement-et-moi.fr. La démarche est simple : entrez le nom de votre commune sur la droite de la page d'accueil "Suis-je recensé(e) cette année ?", pour savoir si 2020 est votre année de recensement.

  • Demandez la carte officielle 

Si vous ne connaissez pas l’agent recenseur recruté par votre mairie, pensez à bien lui demander sa carte officielle avant d’ouvrir votre porte. Celle-ci doit contenir une photo, un drapeau tricolore et le signature de votre maire.

Si toutes les conditions sont réunies, vous pouvez renseigner toutes les informations (âge, profession, conditions de logement, moyens de transports utilisés…) l’esprit tranquille. Rassurez-vous, les personnes ayant accès aux questionnaires sont tenues au secret professionnel.. Minimiser la taille de votre logement ou mentir sur votre niveau d’études est donc strictement inutile.

  • Attention aux faux enquêteurs 

Chaque année à cette période de l’année, l’Insee constate une recrudescence des  actes frauduleux. L’organisme alerte régulièrement sur la présence d’escrocs qui se font passer pour des agents envoyés pour le recensement. Leur but ? Subtiliser vos données personnelles dans une intention malveillante. “Ils utilisent comme prétextes des enquêtes sur les animaux de compagnie (chiens et chats), le recensement de la population, les complémentaires santé”, prévient l’Insee. Au moindre doute sur la véracité de ces appels, contactez votre mairie.

Ce contenu peut également vous intéresser :