Marchés français ouverture 41 min
  • Dow Jones

    33 597,92
    +1,58 (+0,00 %)
     
  • Nasdaq

    10 958,55
    -56,34 (-0,51 %)
     
  • Nikkei 225

    27 574,43
    -111,97 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0513
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    19 404,73
    +589,91 (+3,14 %)
     
  • BTC-EUR

    16 019,24
    -102,68 (-0,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    395,16
    -6,88 (-1,71 %)
     
  • S&P 500

    3 933,92
    -7,34 (-0,19 %)
     

Dans ces résidences seniors, des retraités n'ont plus de chauffage

vegefox.com/Adobe Stock

Emménager dans une résidence pour seniors et se retrouver à vivre dans des pièces qui dépassent à peine les 15 degrés, sans chauffage : c'est ce que vivent deux femmes de 89 et 95 ans, dont l'histoire est racontée par Le Parisien, jeudi 24 novembre. Ces deux belles-sœurs ont franchi le pas il y a six mois, en délaissant leur logement pour s'installer dans la résidence Les Portiques du groupe Arpavie à Chatou dans les Yvelines. Cet établissement médico-social propose à des personnes âgées de plus de 60 ans des logements personnalisables, dans lesquels ils restent autonomes. Ils mettent également à disposition de ces seniors des espaces collectifs, un service de restauration et de blanchisserie, des animations et un dispositif d'assistance, peut-on lire sur leur brochure.

De quoi séduire Josette et Marie-Louise qui ont souhaité continuer à vivre côte à côte, comme avant leur emménagement dans la résidence. Mais depuis l'arrivée de l'automne et la chute des températures, elles ont vite déchanté. Alors que la première paie un loyer à plus de 1 300 euros, charges comprises, détaillent nos confrères, le chauffage ne fonctionnerait pas dans l'établissement. Selon les enfants de Josette, le radiateur reste froid, comme ceux du 4e étage dans lequel les deux belles-sœurs vivent. Autre problème : l'eau chaude fonctionnerait par intermittence, conduisant les deux retraitées à renoncer à leur douche plutôt que de se laver à l'eau froide. Dans les logements, la température ne dépasserait pas (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les entreprises de télécoms chinoises ne peuvent plus vendre des équipements et services aux Etats-Unis
Budget de la Sécu : Elisabeth Borne a enclenché un sixième 49.3
Desserte de la Corse : le recours de Corsica Ferries définitivement rejeté par le conseil d'Etat
Le classement des rues les plus chères du monde pour les commerçants
Un faux livreur Colissimo demandait à ses victimes de régler des frais et repartait avec leur carte bancaire