Marchés français ouverture 3 h 17 min
  • Dow Jones

    33 912,44
    +151,39 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    13 128,05
    +80,87 (+0,62 %)
     
  • Nikkei 225

    28 861,76
    -10,02 (-0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0167
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    20 053,53
    +12,67 (+0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    23 735,45
    -1 013,39 (-4,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    571,37
    -19,39 (-3,28 %)
     
  • S&P 500

    4 297,14
    +16,99 (+0,40 %)
     

Répartition géographique, abstention au 2e tour... Ce que révèlent les chiffres des votes du congrès LR

·2 min de lecture
Valérie Pécresse après sa victoire au congrès LR, samedi 4 décembre 2021 - BFMTV
Valérie Pécresse après sa victoire au congrès LR, samedi 4 décembre 2021 - BFMTV

Une part des soutiens de Xavier Bertrand et Michel Barnier ont refusé de trancher. C'est la principale leçon tirée des chiffres d’adhésion et de mobilisation des électeurs Les Républicains (LR) lors des deux tours du Congrès qui a porté Valérie Pécresse (60,95%) comme championne de la droite pour 2022 contre Eric Ciotti (39,95 %), rapportés par Le Figaro.

La direction des Républicains a refusé de publier la répartition géographique des suffrages. Lors de la primaire ouverte de 2016 pourtant, les résultats avaient été connus département par département. Car Christian Jacob ne veut pas briser l'unité, explique le journal.

Le nombre de bulletins blancs a plus que triplé

Sans connaître les scores département par département de chaque candidat, l'évolution de la participation peut donner un bon indicateur, comme en Savoie, fief de Michel Barnier, où 91% des électeurs de droite se sont mobilisés pour le premier tour, contre 81% au second.

876450610001_6285750110001

Plus globalement, dans sept départements, la participation a reculé de plus de deux points. Les cinq départements des Hauts-de-France, soit la région présidée par Xavier Bertrand, en font partie. Une part des soutiens des deux candidats éliminés au premier tour du scrutin s'est démobilisée pour le second tour, refusant de départager le duel Pécresse-Ciotti.

Entre les deux tours, le nombre de bulletins blancs a été multiplié par plus de trois, passant de 300 à 1027, renforçant ce constat.

Un quart du corps électoral en Île-de-France

Autre leçon de cette primaire interne: elle a permis de remobiliser des militants Républicains qui avaient perdu de leur vigueur d'antan. Fin août, le parti ne comptait que 79.183 membres à jour de leur cotisation, contre 139.742 au jour du scrutin. Un score à nuancer car ils étaient 234.556 adhérents quand Laurent Wauquiez avait été élu président du parti en décembre 2017.

Les hausses d'adhésion les plus remarquables ont eu lieu dans la Savoie de Michel Barnier (de 414 à 2086 adhérents, soit une augmentation de 404 %), dans les départements franciliens de Valérie Pécresse et dans les Hauts-de-France de Xavier Bertrand.

Mais il faut noter que les adhérents sont surtout présents en Île-de-France et dans les Alpes-Maritimes, d'où la force de frappe de Valérie Pécresse et d'Eric Ciotti. Pendant la campagne de la primaire, le fief du finaliste du congrès est passé de la première à la deuxième place en nombre d'adhérents, doublé par la fédération de Paris. Les huit départements d’Île-de-France totalisent 34.443 adhérents, soit un quart du corps électoral global.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles