La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 899,52
    -146,91 (-0,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Rénovation énergétique : plusieurs aides augmentent en cette fin d’année

Patrick Daxenbichler / Getty Images

Le gouvernement ferait-il un pas vers les oppositions ? Après avoir retoqué, dans le projet de budget pour 2023, les amendements prévoyant une augmentation massive des crédits alloués à la rénovation énergétique, l’exécutif vient de soutenir et de faire adopter deux amendements importants des Républicains dans la loi de finances rectificative. Le premier vise à doubler le plafond du déficit foncier pour les bailleurs privés qui rénovent leur logement mis en location et le font sortir de son état de passoire thermique. Le second consiste à inciter les ménages aux revenus intermédiaires - ceux qui disposent d’un revenu fiscal de référence compris entre 19.565 et 38.184 euros pour une personne seule, selon la région de résidence - à engager des rénovations thermiques d’ampleur.

En effet, avec MaPrimeRénov’, les classes moyennes bénéficient jusqu’à la fin de l’année d’un forfait “rénovation globale” de 7.000 euros pour leurs bouquets de travaux. Dans une logique de réorientation des aides vers les travaux d’ampleur, générant le plus d’économies d’énergie, le gouvernement a décidé de prolonger cette aide en 2023 et même de l’augmenter : le forfait passera à 10.500 euros. On rappelle que les ménages modestes et très modestes - ceux ayant un revenu fiscal de référence inférieur à 19.565 ou 25.714 euros, selon la région de résidence - sont pour leur part éligibles au dispositif MaPrimeRénov’ Sérénité, une aide couvrant jusqu’à 50% du coût des travaux.

>> Notre service - Trouvez un artisan (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi les prix des logements neufs vont continuer de flamber en 2023
Prix de l'immobilier à Saint-Pierre en novembre 2022 : les indices à l'achat
Prix de l'immobilier à Saint-Denis de La Réunion en novembre 2022 : les indices à l'achat
Prix de l'immobilier à Argenteuil en novembre 2022 : les indices à l'achat et à la location
Prix de l'immobilier à Nogent-sur-Marne en novembre 2022 : les indices à l'achat et à la location