La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 527,87
    +261,97 (+1,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Réforme des retraites : "la responsabilité" des Républicains saluée par le gouvernement

Flickr

"Je salue la responsabilité de toutes celles et de tous ceux qui d'abord sont prêts à chercher une solution pour permettre à notre système de retraites de perdurer", a déclaré Gabriel Attal, le ministre délégué aux Comptes publics, sur la chaîne France 3, ce dimanche 8 janvier. "Et ensuite je salue la responsabilité de celles et ceux qui sont cohérents avec les engagements qu'ils ont pris devant les Français", a-t-il ajouté, soulignant que les Républicains, "durant la campagne présidentielle, ont dit qu'il fallait une réforme des retraites avec un recul de l'âge légal".

Dans un entretien au Journal du Dimanche, Eric Ciotti a dit souhaiter "pouvoir voter une réforme juste qui sauve notre système de retraite par répartition", précisant que cette réforme était justifiée par "la situation budgétaire, démographique et économique". Gabriel Attal a assuré que la majorité présidentielle n'avait conclu aucun accord avec les Républicains, dont le soutien est nécessaire pour adopter la réforme à l'Assemblée nationale sans l'arme constitutionnelle du 49.3.

Le gouvernement dévoilera mardi 10 janvier son projet de réforme, contestée par les syndicats, avec un possible report de l'âge de départ à 64 ans, au lieu de 62 actuellement, après avoir envisagé 65 ans. Pour Eric Ciotti, la réforme doit "s’étaler sur deux quinquennats", avec un relèvement de l'âge légal de départ à 63 ans en 2027 puis 64 ans en 2032". "On a toujours montré qu'on était ouvert au compromis", a assuré Gabriel Attal en réponse, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Brésil : plusieurs bâtiments officiels pris d'assaut par les Bolsonaristes, la situation sous contrôle
Le malus écologique 2023, les copropriétés bientôt bénéficiaires du tarif garanti d'électricité ?… Le flash éco du jour
Influenceurs : bientôt un code de bonne conduite mis en place par le gouvernement ?
Le géant bancaire Wells Fargo licencie un de ses hauts cadres qui aurait... uriné sur une septuagénaire
Réforme des retraites : le patron des Républicains prêt à "voter une réforme juste"