Marchés français ouverture 5 h 10 min
  • Dow Jones

    34 092,96
    +6,92 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    11 816,32
    +231,77 (+2,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 391,85
    +44,97 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,1024
    +0,0030 (+0,28 %)
     
  • HANG SENG

    22 121,28
    +49,10 (+0,22 %)
     
  • BTC-EUR

    21 699,33
    +578,22 (+2,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    545,06
    +302,39 (+124,60 %)
     
  • S&P 500

    4 119,21
    +42,61 (+1,05 %)
     

Réforme des retraites : les "personnes modestes" seront "les moins concernées", assure Borne

Horacio Villalobos#Corbis/Corbis/Getty Images

Les plus modestes seront-ils les plus pénalisés par la réforme des retraites et le report de l'âge de départ à la retraite à 64 ans ? Non, selon la Première ministre. "Je ne peux pas laisser dire que cette réforme elle pénaliserait les personnes modestes. C’est exactement le contraire", a déclaré la cheffe du gouvernement, désireuse de "convaincre" du bien-fondé du projet destiné à "sauver" le système de retraites par répartition. "Ces personnes modestes, ce sont celles auxquelles on demande le moins de décaler leur âge de départ", a-t-elle ajouté. Elles seront aussi "les plus concernées" par la revalorisation des retraites.

"Ceux dont la durée de travail s’allongera le moins, ce sont les deux premiers déciles (de revenus les plus modestes, ndlr), et un peu le troisième décile", a détaillé Elisabeth Borne. "Les 20% de Français les plus modestes sont ceux auxquels on demande le moins de travailler plus longtemps". "Les 50% de Français les plus aisés auront le plus à décaler l’âge de départ", a-t-elle encore développé. L'Insee a l'habitude de classer les niveaux de vie des ménages entre 10 groupes, les "déciles". Ainsi, en 2019, le niveau de vie des 10% des personnes les plus modestes (premier décile) était inférieur à 11.660 euros annuels tandis que le niveau de vie des 10% les plus aisés (9e décile) était supérieur à 39.930 euros annuels.

Le projet du gouvernement vise à reporter progressivement à 64 ans l'âge de départ à la retraite, au lieu de 62 ans actuellement, tout en accélérant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Réforme des retraites : pas de tabou à "soutenir la natalité" pour équilibrer le système, estime Gabriel Attal
Comment plus d’un million de futurs retraités auront de nouveaux droits grâce à la réforme
La suppression des régimes spéciaux effective le 1er septembre 2023
Retraite complémentaire : le transfert polémique des cotisations Agirc-Arrco aux Urssaf abandonné
Réforme des retraites : dans quels cas devrez-vous cotiser plus de 43 ans ?