La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 677,64
    +30,33 (+0,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 942,62
    +21,35 (+0,54 %)
     
  • Dow Jones

    33 476,46
    -305,02 (-0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,0545
    -0,0014 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 809,40
    +7,90 (+0,44 %)
     
  • BTC-EUR

    16 261,26
    -198,18 (-1,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    402,11
    -4,14 (-1,02 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,59
    +0,13 (+0,18 %)
     
  • DAX

    14 370,72
    +106,16 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 476,63
    +4,46 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    11 004,62
    -77,39 (-0,70 %)
     
  • S&P 500

    3 934,38
    -29,13 (-0,73 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 900,87
    +450,64 (+2,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2250
    +0,0012 (+0,10 %)
     

Réforme des retraites : de nouvelles concertations en vue d'un projet de loi "avant la fin de l'hiver"

Getty Images

Le gouvernement va ouvrir un nouveau cycle de concertations autour de la réforme des retraites, dans la perspective d'adopter un projet de loi "avant la fin de l'hiver", a annoncé, jeudi 29 septembre, Élisabeth Borne à l'AFP, après une réunion à l'Élysée avec la majorité. "On fait le choix du dialogue et de la concertation" avec les partenaires sociaux et les partis politiques, a déclaré la Première ministre, avant une journée nationale de mobilisation syndicale, ajoutant souhaiter "une entrée en vigueur de la réforme à l'été 2023".

Dans cette perspective, Mme Borne a demandé au ministre du Travail Olivier Dussopt "d'engager dès la semaine prochaine" des négociations avec organisations patronales et syndicales, ainsi qu'avec les "groupes parlementaires". Au menu des concertations figurent le "dispositif carrières longues", la prise en compte de "ceux qui ont eu des métiers pénibles", "la prévention de l'usure au travail", "les sujets d'aménagement de fin de carrière, et de transition entre l'emploi et la retraite", "l'emploi des seniors et la lutte contre la discrimination dont peuvent être victimes les seniors", "les régimes spéciaux", "la revalorisation (à 1.100 euros, NDLR) du minimum de pension pour les personnes qui ont eu une carrière complète" et, "de façon générale, l'adaptation des paramètres pour assurer l'équilibre financier du système", a détaillé la Première ministre.

Cette décision met fin à plusieurs jours d'atermoiements et divisions au sein même de la majorité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une YouTubeuse culinaire part en guerre contre les "hacks" mortels
Inflation : des directeurs d'Ephad tirent la sonnette d'alarme
Réforme des retraites : Emmanuel Macron envisage de dissoudre l'Assemblée en cas de motion de censure
Niches fiscales, collectivités locales... quelles sont les pistes pour réduire la dépense publique ?
Des Russes paient une fortune pour s'enfuir en jet privé et éviter de rejoindre l'armée