La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,89 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 865,90
    -50,40 (-2,63 %)
     
  • BTC-EUR

    21 258,55
    -622,60 (-2,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,77 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,84 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,36 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Qu’est-ce que l’euro ?

© Pixabay

Ce dimanche 1er janvier, la Croatie  deviendra le vingtième pays membre de la zone euro. Conséquence de cette adhésion, le pays va abandonner sa monnaie locale, le kuna, pour l’euro. Il s’agit de la monnaie unique qu’utilisent les 20 pays de la zone. D’autres États utilisent également cette devise même s’ils ne font pas partie de cet espace économique, comme Andorre , Monaco, le Monténégro ou le Kosovo.

La création de l’euro fait partie des grandes étapes de l’intégration européenne. Avec une monnaie unique, la cohésion entre chaque pays membre peut être renforcée car l’euro facilite les échanges entre particuliers et entreprises de nationalités différentes.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain ici

Après une décennie de travaux communs, les pays de l’UE décident d’adopter l’euro comme monnaie unique à partir du 1er janvier 1999. Pendant trois ans, l’euro n’est cependant utilisé qu’à des fins comptables et pour les paiements électroniques. Il faudra attendre le 1er janvier 2002 pour que les pièces et billets soient mis en circulation auprès du grand public.

La Banque centrale européenne (BCE) est responsable de la politique monétaire de l’UE. C’est elle qui fixe le nombre de coupures à fabriquer en fonction des besoins. Chaque Banque centrale nationale (comme la Banque de France) s’occupe ensuite de leur impression.

Les portes, ponts et fenêtres que l’on voit sur nos billets symbolisent « l’esprit d’ouverture et de coopération qui règne au sein de l’Union e...


Lire la suite sur LeJDD