La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 865,90
    -50,40 (-2,63 %)
     
  • BTC-EUR

    21 592,85
    -333,20 (-1,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Tout ce qu’il faut savoir sur la fin du timbre rouge

PIXABAY

Le timbre rouge vit ses dernières heures. Il disparaîtra en effet le 1er janvier prochain de la circulation, La Poste ayant annoncé sa suppression en juillet dernier. Utilisé pour les courriers urgents depuis 1849, il permettait de distribuer une lettre le lendemain de son envoi. Pour le remplacer, la Poste met en avant un nouveau service numérique ainsi qu’une nouvelle gamme de timbres. De quoi faire des économies pour le groupe postal, et réduire ses émissions carbone en limitant le nombre de tournées des postiers. Mais cette transformation du courrier prioritaire n’est pas au goût de tout le monde.

L’objectif est de réduire le nombre de tournées postales hebdomadaires. La “e-lettre rouge”, version électronique de la lettre prioritaire qui remplacera le timbre rouge, devrait permettre à La Poste de réduire son empreinte carbone en économisant 60.000 tonnes de CO2 par an, selon une estimation de l’entreprise. “L’arrêt du transport aérien dans l’hexagone courant 2023, un meilleur remplissage des camions et l’impression des e-Lettres rouges au plus près du destinataire constituent les principaux leviers qui permettront cette économie”, assure-t-elle sur son site. En plus de son bilan énergétique lourd, la Lettre rouge ne “correspond plus aux usages” de ses clients, qui privilégient pour la plupart la voie électronique plutôt que le format papier. Le groupe postal entend ainsi “répondre à l’évolution des usages des clients en proposant une solution hybride” avec sa nouvelle formule (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce pays devient le 20e membre de la zone euro
Voeux d'Emmanuel Macron : 2023 sera l'année de la réforme des retraites
Vers une crise majeure du café ?
Les records de ventes de champagne, portées par la demande mondiale
Le piano en libre-service ne fait plus rire les employés de ce Monoprix