La bourse ferme dans 5 h
  • CAC 40

    6 745,86
    +7,31 (+0,11 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 984,41
    +19,69 (+0,50 %)
     
  • Dow Jones

    34 589,77
    +737,24 (+2,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0437
    +0,0029 (+0,28 %)
     
  • Gold future

    1 792,10
    +32,20 (+1,83 %)
     
  • BTC-EUR

    16 363,34
    +56,22 (+0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,44
    +3,74 (+0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,26
    +0,71 (+0,88 %)
     
  • DAX

    14 487,17
    +90,13 (+0,63 %)
     
  • FTSE 100

    7 580,89
    +7,84 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 468,00
    +484,22 (+4,41 %)
     
  • S&P 500

    4 080,11
    +122,48 (+3,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 226,08
    +257,09 (+0,92 %)
     
  • HANG SENG

    18 736,44
    +139,21 (+0,75 %)
     
  • GBP/USD

    1,2152
    +0,0090 (+0,75 %)
     

Qu’est-ce que le dropshipping ?

Le dropshipping est une pratique proche de l’e-commerce traditionnel, à ceci près que les vendeurs ne gèrent aucun stock : ils attendent d’effectuer une vente pour passer commande chez leur fournisseur. Légale, la pratique recouvre néanmoins énormément de dérives.

Le dropshipping, comment ça marche ?

Le concept est assez simple. Imaginons que vous décidiez de vendre des sacs à dos aux amateurs de balades au grand air, ou des robes printanières. Pour cela, il vous suffit de créer une boutique en ligne, sur Shopify, Wix ou ailleurs. Pas besoin de constituer un stock de marchandises : vous chercherez vos sacs et vos robes chez un fournisseur peu cher — par exemple AliExpress, la plateforme d’e-commerce du géant chinois Alibaba, ou Gearbest.

Sur votre site, vous présentez vos produits à des prix attractifs, mais plus élevés que ceux effectivement pratiqués chez votre fournisseur. Et, le tour est joué : lorsque le client arrive, c’est à vous qu’il passe commande. De votre côté, vous transférez la commande au fournisseur et vous empochez la différence entre la somme que ce dernier vous demande et celle payée par le client. Quant au fournisseur, il livre directement l’acheteur.

Le dropshipping est-il illégal ?

Non : en soi, c’est le même fonctionnement que celui d’une boutique classique, la constitution de stocks de marchandises en moins. Le site du ministère de l’Économie expose d’ailleurs le cadre dans lequel cette activité peut être réalisée.

[Lire la suite]