Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 056,36
    +841,32 (+1,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 389,98
    +59,08 (+4,44 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Punaises de lit, Covid-19, rougeole… Les épidémies menacent-elles les JO 2024 ?

HJBC/Adobe Stock

Avec l’afflux de visiteurs cet été à l’occasion des Jeux olympiques de Paris 2024 (environ 15 000 athlètes, 20 000 journalistes, 50 000 saisonniers ou volontaires et plusieurs millions de spectateurs) en provenance du monde entier, les autorités sanitaires sont sur le qui-vive face aux différents risques de flambée épidémique. Boosté par l’apparition du nouveau sous-variant, KP-2, surnommé «FLiRT» par les médias, le Covid-19 est attentivement scruté. Mi-juin, les services de SOS Médecins ont enregistré une hausse moyenne de 51% de consultations – soit 1 500 passages – pour suspicion de Covid-19 par rapport à la semaine précédente, d’après Santé publique France.

Habituellement, l’été est associé à une moindre sévérité du Covid-19 grâce à la meilleure aération des locaux et davantage de vie sociale en milieu extérieur, provoquant une charge virale moins forte. Mais cette année, «la météo printanière maussade a très probablement joué un rôle dans la propagation du virus. Les gens sont davantage restés à l’intérieur, là où les virus respiratoires se transmettent plus facilement», considère le docteur Xavier Lescure, infectiologue à l’hôpital Bichat à Paris. La transmission du virus a également été facilitée par des rassemblements massifs dans des lieux clos ces dernières semaines. Les concerts géants de la chanteuse Taylor Swift un peu partout en Europe au mois de mai ont ainsi vu fleurir de nombreux clusters après son passage.

La tenue des Jeux olympiques risque assez logiquement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

«Un tout en un des mobilités» : l’appli SNCF Connect ne veut plus vendre que des billets de train
Laurent Berger à Matignon ? L’ex-secrétaire général de la CFDT répond à Raphaël Glucksmann
Elections législatives : «De grandes propositions… et de petits mensonges»
«Oui s’il vous plaît» : face au Covid-19 le retour des gestes barrière demandé par une infectiologue
La fièvre hémorragique de Crimée-Congo débarque sur le sol français