Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    37 726,00
    -72,97 (-0,19 %)
     
  • Nasdaq

    15 690,42
    -174,83 (-1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    37 961,80
    -509,40 (-1,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,0671
    +0,0050 (+0,47 %)
     
  • HANG SENG

    16 251,84
    +2,87 (+0,02 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 346,17
    -1 541,37 (-2,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 021,65
    -29,76 (-0,59 %)
     

Il profite de sa retraite dans un hôtel de luxe pour 1 000 euros par mois

Prostock-studio/Adobe Stock

Il y a des retraites plus difficiles que d’autres. A 64 ans, Daniel Feller, un retraité belge, a décidé de s’éloigner drastiquement d’Arlon, sa ville natale en Wallonie, rapporte 20 Minutes. «J’en avais ras-le-bol de la Belgique», explique-t-il. «Le manque de soleil est aussi pesant.» Propriétaire d’une salle pour banquets, le sexagénaire a décidé de prendre ses quartiers dans un hôtel quatre étoiles, en Tunisie. Plus précisément à Zarzis, dans le sud-est du pays. De cet hôtel, il connaît le propriétaire, et est logé pour moins de 1 000 euros par mois.

«J’ai une chambre et suis logé, nourri, blanchi à l’année (...). Et le ménage est fait tous les jours. Que du bonheur !», s’exclame-t-il, expliquant avoir une meilleure santé là-bas, où il est pris en charge par les médecins directement à l’hôtel. A l’occasion, Daniel Feller entraîne les gardiens de football, va au marché, visite le pays… En tout, ses extras ne représentent selon lui que 200 à 300 euros par mois. De quoi vivre, à ses yeux, très confortablement, avec ses 1 300 euros de pension mensuels.

Et le Belge est bien loin d’être victime du mal du pays : «Quand je rentre ici, je suis malheureux, car la vie est beaucoup trop chère en taxes !», explique le retraité. Selon lui, «le contraste est saisissant» avec sa Belgique natale, car il assure que tout le monde a le sourire. Il peut maintenant profiter du restaurant à tous les repas, lui, l’ancien propriétaire qui disait en avoir marre de «l’État, la manière dont on ne se soucie (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Retraite complémentaire Agirc-Arrco : le régime confirme sa bonne santé financière
Accueil familial : cette alternative aux Ehpad qu’un député souhaite développer
Hausse de la CSG, assurance dépendance, viager… de nouvelles pistes pour financer la perte d’autonomie
A cause de son crédit immobilier, Sylvie cumule petits boulots et retraite
Scandale dans les Ehpad : le gouvernement dévoile son plan contre la maltraitance des seniors