La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 225,61
    -458,13 (-1,54 %)
     
  • Nasdaq

    10 737,51
    -314,13 (-2,84 %)
     
  • Nikkei 225

    26 422,05
    +248,07 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    0,9820
    +0,0081 (+0,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 165,87
    -85,01 (-0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    19 827,31
    -360,39 (-1,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    444,40
    -1,58 (-0,35 %)
     
  • S&P 500

    3 640,47
    -78,57 (-2,11 %)
     

Le prix des Tesla Model 3 d’occasion fait les montagnes russes

Il suffit souvent d’une annonce d’Elon Musk pour que la cote des Tesla sur le marché de l’occasion bondisse ou s’effondre. À ce jeu de la spéculation, il y a parfois des gagnants, mais généralement plus de perdants.

L’annonce de l’arrivée d’un Model Y à moins de 50 000 €, le 26 août 2022, a créé en engouement immédiat. Les propriétaires de Model 3 y ont vu une opportunité de passer à un modèle plus pratique pour une famille, et ont sauté sur leur carte bancaire pour passer commande. Sauf que cela a clairement joué en leur défaveur sur le marché de l’occasion. Au jeu de l’offre et de la demande, certains ne sont pas à l’abri d’une douche froide.

À l’image du cours de bourse de l’action, la valeur des modèles Tesla de seconde main peut fluctuer, bien loin des courbes habituelles du marché de l’occasion des autres constructeurs. Acheter une Tesla, c’est aussi une nouvelle manière d’appréhender l’automobile, avec ses bons et ses mauvais côtés.

S’il existe des bulles spéculatives sur les véhicules du segment du luxe et de la collection, Tesla est le premier constructeur à les avoir favorisées à ses dépens sur des modèles grand public. Ce ne sont pas les premiers acheteurs de la Model S qui diront le contraire : ils ont été les premiers à expérimenter les décotes vertigineuses à la suite d’annonces imprévisibles d’Elon Musk.

Quand la bulle des prix de l’occasion fait *ploc*

Ces derniers mois,

[Lire la suite]