La bourse ferme dans 27 min
  • CAC 40

    6 677,38
    -35,10 (-0,52 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 942,75
    -19,66 (-0,50 %)
     
  • Dow Jones

    34 106,95
    -240,08 (-0,70 %)
     
  • EUR/USD

    1,0395
    -0,0010 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    1 743,10
    -10,90 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    15 540,45
    -515,38 (-3,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    378,25
    -2,04 (-0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,36
    -0,92 (-1,21 %)
     
  • DAX

    14 414,70
    -126,68 (-0,87 %)
     
  • FTSE 100

    7 491,17
    +4,50 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    11 131,73
    -94,62 (-0,84 %)
     
  • S&P 500

    3 991,10
    -35,02 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 162,83
    -120,20 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    17 297,94
    -275,64 (-1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,2030
    -0,0061 (-0,50 %)
     

Prix de l'énergie : l'Allemagne aura aussi son bouclier tarifaire début 2023

Flickr

L'aide massive promise par Olaf Scholz aux entreprises et ménages allemands se profile : le bouclier tarifaire sur les prix de l'énergie entrera en vigueur début 2023 pour lutter contre l'inflation, malgré les vives critiques des Européens. "L'aide d'urgence arrive!", s'est félicité le chancelier allemand Olaf Scholz sur Twitter, après la publication d'une feuille de route mercredi 2 novembre et l'adoption de premières mesures en Conseil des ministres. Le plafonnement des prix du gaz et de l'électricité est destiné à soutenir ménages et entreprises, alors que l'inflation dépasse 10% dans le pays. Il est le principal volet du "bazooka" financier à 200 milliards dévoilé en septembre, qui a irrité plusieurs partenaires européens de l'Allemagne, critiquée pour son cavalier seul.

Berlin assure, de son côté que ces mesures sont similaires, en proportion, à d'autres plans d'aides adoptés en Europe, notamment en France. Concrètement, les prix du gaz seront bloqués dès "le 1er janvier" pour quelque 25.000 grandes entreprises, près de 2.000 hôpitaux et toutes les écoles, puis au "1er mars" pour les ménages et les PME. Une prise en charge rétroactive des factures du mois de février est également "envisagée". Le gouvernement subventionnera 80% de la consommation des ménages. Au-delà de ce volume, les particuliers paieront le gaz au prix du marché. Berlin prévoit un plafonnement à "12 centimes le kilowattheure" et même à "9,5 par kilowattheure" pour le chauffage au gaz, contre une moyenne de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un vaste trafic de badges d'accès aux immeubles démantelé en région parisienne
Nouvelle salve de tirs de missiles nord-coréens, les Etats-Unis condamnent
Payerez-vous l'impôt sur le revenu en 2023 ? Comment mettre fin au démarchage téléphonique… Le flash éco du jour
Projet de loi de finances : le 49.3 de nouveau utilisé par Élisabeth Borne
Bronchiolite : l’ordonnance du ministre de la Santé pour enrayer la crise