Marchés français ouverture 5 h 44 min
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    26 359,38
    -212,49 (-0,80 %)
     
  • EUR/USD

    0,9568
    -0,0030 (-0,32 %)
     
  • HANG SENG

    17 860,31
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    19 995,47
    -450,56 (-2,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    440,40
    -18,73 (-4,08 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     

Prix du gaz : la facture de cette fonderie est multipliée par 10

Personne n'est épargné par la flambée des coûts de l'énergie et certains secteurs sont particulièrement affectés. C'est le cas notamment de la fonderie Bam, située à Joigny, dans l'Yonne, dont l'activité est aujourd'hui menacée, rapporte France 3 Bourgogne Franche-Comté, mercredi 31 août.

La fonderie BAM (Business-Alu Masué), qui emploie 50 à 60 personnes, fond de l'aluminium, à destination principalement du marché automobile européen. Elle a donc besoin de gaz pour ses fours et d'électricité pour faire tourner ses machines. "Nous sommes un gros consommateur par rapport à une entreprise standard", affirme Bruno Janvier, son patron, à nos confrères. Depuis 2018, les prix du gaz et de l'électricité n'avaient pas évolué, et l'entreprise a signé des contrats de quatre ans.

"Fin 2021, on nous a avertis qu'il faudrait prochainement signer les nouveaux contrats, et que le gaz serait multiplié par 2,3", raconte l'entrepreneur. "À l'époque, je me suis dit qu'aucun de mes clients internationaux n'accepterait de répercuter cette hausse, j'ai donc décidé d'attendre le printemps, une période à laquelle, habituellement, les prix chutent." Mais la guerre en Ukraine menée par la Russie a entraîné la hausse des prix de l'énergie.

"Au printemps, les prix étaient multipliés par 5 ou 6", précise Bruno Janvier qui cherche alors des alternatives (énergie solaire, hydrogène...), en vain, "l'utilisation de ces énergies sur de la fusion de matériaux à 700 degrés, ça n'existait pas encore." Le patron n'a (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'euro remonte, porté par le gaz et l'hypothèse d'une BCE audacieuse
Microsoft veut créer plus de 36.000 emplois au Qatar
Eiffage affiche un résultat net en hausse de 36,2 % au premier semestre
Uber : il est désormais possible d'envoyer des messages à un agent de sécurité aux États-Unis
Geolith, l'entreprise qui veut faire de la France une terre de production de lithium