Publicité
La bourse ferme dans 16 min
  • CAC 40

    7 681,53
    +111,33 (+1,47 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 947,09
    +61,64 (+1,26 %)
     
  • Dow Jones

    38 924,95
    +90,09 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0716
    -0,0032 (-0,30 %)
     
  • Gold future

    2 378,40
    +31,50 (+1,34 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 514,38
    -146,43 (-0,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 348,41
    -34,25 (-2,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,21
    +0,64 (+0,78 %)
     
  • DAX

    18 240,17
    +172,26 (+0,95 %)
     
  • FTSE 100

    8 265,78
    +60,67 (+0,74 %)
     
  • Nasdaq

    17 888,08
    +25,85 (+0,14 %)
     
  • S&P 500

    5 497,60
    +10,57 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    38 633,02
    +62,26 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    18 335,32
    -95,07 (-0,52 %)
     
  • GBP/USD

    1,2676
    -0,0045 (-0,35 %)
     

Pimkie placé en procédure de sauvegarde : le couperet est tombé

HJBC/Adobe Stock

L'enseigne de prêt-à-porter Pimkie, qui a vécu deux plans sociaux en deux ans, a été placée en procédure de sauvegarde par le tribunal de commerce de Lille, a appris l'AFP ce mercredi 29 mai de sources syndicales, confirmant une information de Fashion Network. Ce placement en procédure de sauvegarde avec assistance par deux administrateurs, intervenu lundi, «est notre dernière chance», estime Frédérique Dupont, secrétaire CFE-CGC du CSE de Pimkie. «On ne pense pas que ce soit une mauvaise chose (...) On a plus confiance que si la direction actuelle continuait toute seule», ajoute-t-elle.

«La direction qu'on a actuellement n'est pas rassurante», estime pour sa part Emmanuelle Merzeaud, déléguée syndicale CGT, qui dit n'avoir «vu aucune rentrée d'argent ni investissement» depuis la reprise de l'entreprise il y a un an et demi. Cette procédure de sauvegarde, destinée à aider Pimkie à «faire face aux difficultés de marchés actuelles et accélérer [le] plan de relance, (...) permettra à [l']entreprise de se renforcer et de sécuriser son avenir», a indiqué le président de l'enseigne, Salih Halassi, dans un courriel envoyé mardi aux salariés, dont l'AFP a eu copie.

«Cette démarche n'a aucun impact sur les salariés», a-t-il souligné, et Pimkie «conserve un niveau de trésorerie conséquent et suffisant pour [son] bon fonctionnement». Anciennement dans le giron de la famille Mulliez (Auchan, Leroy Merlin, Decathlon...), Pimkie a été acquise en février 2023 par un consortium composé des groupes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'enseigne de mode «Des marques et vous» (ex-Devianne) placée en liquidation judiciaire
JO 2024 : Uber veut vous en mettre plein la vue, avec des croisières sur la Seine mais pas que...
Le logiciel ERP qui booste la croissance des professionnels de la gestion de droits audiovisuels
Bureau Vallée, des fournitures de bureau pour optimiser la productivité tout en faisant des économies
Samsung confronté à la première grève de son histoire, le syndicat très remonté