La bourse ferme dans 18 min
  • CAC 40

    6 508,78
    -48,62 (-0,74 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 733,73
    -43,65 (-1,16 %)
     
  • Dow Jones

    33 688,44
    -310,60 (-0,91 %)
     
  • EUR/USD

    1,0042
    -0,0050 (-0,49 %)
     
  • Gold future

    1 762,40
    -8,80 (-0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    21 268,82
    -2 213,54 (-9,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    507,15
    -34,45 (-6,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,60
    +0,10 (+0,11 %)
     
  • DAX

    13 563,74
    -133,67 (-0,98 %)
     
  • FTSE 100

    7 555,52
    +13,67 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    12 694,79
    -270,56 (-2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 225,16
    -58,58 (-1,37 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,81 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1796
    -0,0137 (-1,15 %)
     

Pouvoir d'achat : la hausse des loyers plafonnée à 3,5% pendant un an

Le gouvernement propose de plafonner la hausse des loyers à 3,5% maximum, pendant un an, pour limiter l'impact de l'inflation sur les locataires, a-t-on appris, dimanche 26 juin, de sources ministérielles. Lundi à 14h30, le Conseil national de l'habitat (CNH), instance regroupant les acteurs du logement, est invité à rendre son avis sur cette proposition de mesure - que le gouvernement appelle "bouclier loyer" - alors que l'inflation devient un sujet central pour les locataires. Une réunion de la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires, Amélie de Montchalin, est par ailleurs prévue dans la semaine avec les associations de locataires, qui demandaient, elles, un gel des loyers.

Le dispositif de "bouclier loyer" sera inscrit dans le projet de loi de finances rectificative, à voter cet été par le Parlement. Le gouvernement assure ainsi avoir choisi "une solution équilibrée", en tenant compte des contraintes des propriétaires et de celles des locataires, selon des sources aux ministères de l’Économie et de la Transition écologique. Parallèlement, le gouvernement entend revaloriser les APL afin d'accompagner les locataires qui en ont le plus besoin. Ces aides personnalisées au logement (APL) devraient être revalorisées dès le 1er juillet, de 3,5% également, ce qui pour le budget de l’État représenterait une dépense supplémentaire de 168 millions d'euros, selon les mêmes sources.

Alors que l'indice de référence des loyers pourrait atteindre environ 5,5% (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une simple occupation suffit-elle à établir le droit viager au logement commun ?
Crédit immobilier : Bercy écarte un assouplissement des règles d'octroi au 1er juillet
Immobilier : face à l'inflation, il faut des mesures plus larges pour soutenir les Français
“Les Etats-Unis risquent la récession si l’immobilier connaît un atterrissage brutal !”
Immobilier : les prix des appartements et maisons dans 200 villes moyennes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles