La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 698,64
    +35,32 (+0,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

Qui pourra conduire sans les mains au 1er septembre en France ? Probablement personne

Pour passer d’une conduite autonome de niveau 2 à celle de niveau 3, permettant de conduire sans les mains, le cadre législatif se devait d’évoluer en France. Une nouvelle étape qui devient possible au 1er septembre. Mais quels changements sont-ils réellement couverts ?

Sans évolution du cadre législatif, la conduite autonome ne peut pas librement se développer en France. À la différence de ce que l’on peut observer aux USA avec Tesla et sa conduite autonome Full Self-Driving, en France, le cadre légal plante un ensemble de règles d’expérimentation beaucoup plus strict. C’est justement pour ouvrir une nouvelle étape vers une conduite autonome « sans les mains », que plusieurs décrets autorisant le niveau 3 de cette conduite automatisée entrent en vigueur au 1er septembre 2022.

Grâces à de nouveaux développements technologiques, la conduite autonome de niveau 3 va être possible. Elle va permettre de rouler sans avoir à garder les mains sur le volant en permanence et sans maintenir une vigilance constante sur la route. Sauf que l’annonce n’est pas aussi excitante qu’il n’y paraît, car de nombreuses restrictions s’appliquent.

Qu’est-ce qui change pour les voitures autonomes le 1er septembre en France ?

Les véhicules actuellement commercialisés en France, et en Europe, sont équipés de dispositifs d’aides à la conduite (ADAS), correspondant au niveau 2 de la conduite autonome. Ces équipements sont généralement optionnels et équipent principalement les finitions les plus élevées des modèles récents.

[Lire la suite]