Publicité
La bourse ferme dans 5 h 34 min
  • CAC 40

    7 950,59
    +15,56 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 966,76
    +3,56 (+0,07 %)
     
  • Dow Jones

    38 441,54
    -411,32 (-1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,0818
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    2 353,80
    -10,30 (-0,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 541,91
    -153,51 (-0,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 446,42
    -9,45 (-0,65 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,05
    -0,18 (-0,23 %)
     
  • DAX

    18 473,65
    +0,36 (+0,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 195,15
    +12,08 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,58
    -99,30 (-0,58 %)
     
  • S&P 500

    5 266,95
    -39,09 (-0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    38 054,13
    -502,74 (-1,30 %)
     
  • HANG SENG

    18 230,19
    -246,82 (-1,34 %)
     
  • GBP/USD

    1,2712
    +0,0008 (+0,07 %)
     

Pourquoi l’ordinateur quantique est un danger pour nos messageries ?

La puissance de calcul des ordinateurs quantique permet de déchiffrer des clés de chiffrement courantes dans nos systèmes. Les entreprises et les gouvernements doivent s’adapter dès maintenant, avant l’arrivée de ces super machines.

L’ordinateur quantique va-t-il s’infiltrer dans tous nos systèmes informatiques ? Seulement ceux qui ne seront pas préparés. C’est ce que soutient Eric Brier, le directeur de la technologie cyberdéfense chez Thales, lors d’un éclairage sur les compétences de ces supermachines durant une conférence donnée en octobre aux Assises de la Cybersécurité. Concrètement, si l’on veut résister à la force de frappe d’un ordinateur quantique, il faut adapter les systèmes.

Un ordinateur quantique est une machine qui utilise les principes de la mécanique quantique pour effectuer des calculs. Un appareil quantique peut traiter une énorme quantité d’informations en parallèle, rendant certains calculs beaucoup plus rapides à effectuer qu’avec un ordinateur classique.

Les ordinateurs quantiques actuels, comme celui de Rigetti, sont encore loin de pouvoir lever le chiffrement.  // Source : Rigetti
Les ordinateurs quantiques actuels, comme celui de Rigetti, sont encore loin de pouvoir lever le chiffrement. // Source : Rigetti

Les ordinateurs quantiques actuels, comme celui de Rigetti, sont encore loin de pouvoir lever le chiffrement. // Source : Rigetti

PUBLICITÉ

Or la sécurité de nos systèmes est également basée sur des calculs. Nos mots de passes ou nos messageries sont considérées comme sécurisées à partir du moment où ils sont chiffrés. Un ordinateur a du mal à décrypter un code sans la clé, car cela revient à décomposer une combinaison mathématique impliquant des nombres de grande taille.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Un ordinateur quantique est suffisamment puissant pour déchiffrer une clé de chiffrement. // Source : Numerama avec Midjourney