La bourse ferme dans 5 h 30 min
  • CAC 40

    5 745,53
    -37,88 (-0,65 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 332,63
    -15,97 (-0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9648
    -0,0040 (-0,41 %)
     
  • Gold future

    1 650,90
    -4,70 (-0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    19 805,29
    -89,90 (-0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    437,35
    -7,19 (-1,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,25
    -0,49 (-0,62 %)
     
  • DAX

    12 222,06
    -62,13 (-0,51 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,83
    -54,77 (-0,78 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • GBP/USD

    1,0681
    -0,0176 (-1,62 %)
     

Pourquoi Artémis I décolle-t-elle sans astronautes vers la Lune ?

Nous sommes déjà allés sur la Lune à plusieurs reprises, alors pourquoi commencer ce programme Artémis à vide ?  La Nasa a beau avoir emmagasiné beaucoup d’expérience en 60 ans, le vol habité reste une entreprise à risque, où personne n’a envie de vivre la moindre erreur.

Peu après le report du décollage de la mission Artémis I vers la Lune, les réseaux sociaux se sont à nouveau animés autour de discours de désinformation. Une phrase de Thomas Pesquet a été détournée par des complotistes, persuadés que les humains n’ont jamais marché sur la Lune : « Quand je regarde la Lune le soir, ça me fait quand même un petit frisson, parce que ce n’est pas la même chose de se dire, est-ce que c’est humainement possible d’aller là-bas », a déclaré l’astronaute au JT de France 2 le 28 août 2022.

Au milieu des arguments habituels, souvent bien farfelus, il y a peut-être une remarque qui peut sembler intéressante, au premier abord : puisque nous sommes allés sur la Lune dès 1969, et jusqu’en 1972, pourquoi semble-t-il si compliqué d’y retourner ? Ce qui soulève une autre interrogation : pourquoi la première mission du programme Artémis ne partira qu’avec des mannequins, et pas de vrais astronautes ? Autrement dit : pourquoi attendre Artémis II pour avoir des passagers ?

Personne ne veut perdre des vies humaines

« Ça n’a rien à voir avec les missions Apollo,

[Lire la suite]