La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 228,29
    +328,95 (+0,94 %)
     
  • Nasdaq

    15 805,68
    +314,02 (+2,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,92
    -467,70 (-1,63 %)
     
  • EUR/USD

    1,1273
    -0,0047 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    23 852,24
    -228,28 (-0,95 %)
     
  • BTC-EUR

    51 994,75
    +3 709,62 (+7,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 465,79
    +36,86 (+2,58 %)
     
  • S&P 500

    4 666,95
    +72,33 (+1,57 %)
     

Vous qui portiez des lunettes, cet ingénieur a changé votre vie grâce à une invention trouvée grâce à simple café

·2 min de lecture

C’est en touillant son café par une journée de décembre 1961 que ce chimiste a découvert la manière de changer la vie de plusieurs millions de personnes ! Il parvient à élaborer des lentilles souples à hydrogel, confortables et à la forme idéale de sorte à épouser les yeux et retrouver une vue parfaite sans porter de lunettes !

Les problèmes de vue sont une vraie tannée. Celles et ceux qui sont contraints de porter des lunettes rêvent bien souvent d’une chose : troquer la paire de verres contre des lentilles (tout en nourrissant le projet d’être un jour opéré afin de retrouver une vision normale). En attendant, les lentilles de contact changent notre vie.

Si l’on pensait cette option de traitement de la vision comme récent, il a en fait été inventé dès 1888. A cette époque, certains matériaux indispensables n’existent pas encore. Les demi-sphères à poser sur la surface de l’œil sont alors rigides et donc inconfortables. Il faut attendre les années 60 pour que la lentille soit dotée du confort que l’on connaît aujourd’hui, et être ensuite sans cesse amélioré.

Cette prouesse est l’aboutissement du travail d’un homme : Otto Wichterle, né le 27 octobre 1913 à Prostejov (Tchéquie) dont Le Point consacre un article.

Après avoir obtenu un diplôme à la faculté de chimie de l’Université technique de Prague en 1936, il consacre sa carrière à la recherche scientifique et mène des travaux sur les matières plastiques. Après la guerre, Otto Wichterle se penche sur le domaine de l’ophtalmologie. Il s’intéresse alors « aux hydrogels déposés sur les lentilles de contact » fait savoir le magazine.

Il parvient à mettre au point l’Hema, un composé révolutionnaire tout droit issu de ses précédentes élaborations. De quoi façonner...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles