La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 637,19
    +516,91 (+1,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 740,65
    +305,91 (+2,68 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0730
    +0,0045 (+0,42 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    27 406,81
    -391,32 (-1,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    640,91
    -20,24 (-3,06 %)
     
  • S&P 500

    4 057,88
    +79,15 (+1,99 %)
     

Pollution de l’espace : les USA cessent de tester des missiles qui font exploser des satellites

·1 min de lecture

Les tirs anti-satellites risquent d’amplifier le problème, déjà énorme, des débris spatiaux. Les États-Unis annoncent qu’ils ne procèderont désormais plus à de tels tests de missiles visant des satellites.

L’orbite de la Terre est polluée : selon des chiffres communiqués par l’Agence spatiale européenne (ESA), le nombre de débris spatiaux est estimé à 30 920, au 4 avril 2022 — ceux qui sont surveillés régulièrement par le réseau de surveillance spatiale des États-Unis (United States Space Surveillance Network). Le nombre d’explosions, de collisions ou de fragmentations d’objets en orbite terrestre est lui estimé à plus de 630. De tels débris sont un problème, notamment pour la Station spatiale internationale (ISS).

Dans ce contexte, les États-Unis viennent de faire part d’une décision importante. Kamala Harris, vice-présidente, a profité d’une prise de parole à la Vandenverg Space Force Base (une base militaire californienne) pour annoncer que le pays cessera désormais de tester des missiles détruisant des satellites, a rapporté Reuters le 19 avril 2022.

Ce genre de test destructeur de satellites risque de répandre des débris en orbite autour de notre planète et d’endommager d’autres engins spatiaux.

Pollution de l’espace : les USA cessent de tester des missiles qui font exploser des satellites
Pollution de l’espace : les USA cessent de tester des missiles qui font exploser des satellites

« Cet engagement répond à l’une des menaces les plus pressantes pour la sécurité et la durabilité de l’espace, comme l’a démontré un test destructeur de missile ASAT à ascension directe en novembre 2021 »,

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles