La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 268,53
    -381,25 (-2,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Plusieurs plaintes déposées contre Instagram et Facebook pour une surprenante raison

Huit plaintes pour le moins surprenantes ont été déposées aux États-Unis à l'encontre du groupe Meta, rapporte Business Insider. L'objet de ces poursuites ? Le groupe est accusé de rendre les jeunes utilisateurs de Facebook et Instagram délibérément dépendants, à des fins lucratives. Ainsi, Beasley Allen Law, le cabinet d'avocats, qui a déposé les huit plaintes, affirme que des jeunes utilisateurs ont été poussés à l'automutilation ou ont développé des troubles de l'alimentation et de l'insomnie en raison d'une utilisation excessive des deux réseaux sociaux.

Ces poursuites ont été intentées dans le Colorado, le Delaware, la Floride, la Géorgie, l'Illinois, le Missouri, le Tennessee et le Texas. Le groupe Meta savait "que ses produits et services étaient dangereux pour les enfants et les adolescents encore influençables, mais il a complètement ignoré ses propres informations", a déclaré mercredi 8 juin Andy Birchfield, avocat de Beasley Allen, dans un communiqué.

L'une des plaintes a été déposée lundi par une mère du Tennessee qui assure que l'utilisation intensive de Facebook et Instagram a fait développer à sa fille de 15 ans des idées suicidaires et un penchant pour l'automutilation. Dans les documents judiciaires, consultés par Insider, ses avocats mettent en avant les notifications des applications reçues toute la journée par l'adolescente, et qui la rendent accro. Elle serait également aux prises à un trouble de l'alimentation, une anxiété sévère, de la dépression et des insomnies. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Etats-Unis : une récession peu probable pour la secrétaire au Trésor, très certaine pour les directeurs financiers
Le SPAC de Xavier Niel, Matthieu Pigasse et Moez-Alexandre Zouari entérine son rapprochement avec InVivo
Une Rolex de 1944 portée lors de la "Grande Evasion" ne séduit pas aux enchères
La République tchèque veut multiplier ses réserves d’or par 9, la Pologne et la Hongrie pas en reste
Machines d’excellence et usines clefs en main

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles