La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 265,22
    -214,38 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 102,12
    +32,70 (+0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    29 161,80
    +213,07 (+0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,2132
    +0,0025 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    33 488,48
    +3 601,38 (+12,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 008,74
    +39,90 (+4,12 %)
     
  • S&P 500

    4 236,83
    -10,61 (-0,25 %)
     

Le plan d'Orange Bank pour faciliter l'accès au crédit conso

·1 min de lecture
Une adolescente consulte son compte Orange Bank sur son mobile
Une adolescente consulte son compte Orange Bank sur son mobile

Banco sur le crédit ! En retrait sur le compte bancaire (seulement 150 000 nouveaux clients captés en 2020), Orange Bank mise sur le prêt personnel. Sans citer d’objectifs chiffrés, Paul de Leusse, son directeur général, a confirmé qu’accélérer le développement de ce métier était le « prochain enjeu » de la filiale bancaire de l’opérateur télécom, qui a distribué 500 millions d’euros de crédit conso en France, et la même chose en Espagne.

Pour y parvenir, Orange Bank a dévoilé aujourd’hui un partenariat avec Younited, qui va lui apporter son expertise en matière de souscription, d’octroi, de gestion et de recouvrement. L’établissement de crédit français, membre du Next 40, est en effet un spécialiste reconnu du secteur, qui distribue des prêts personnels en ligne sous sa propre marque, mais vend aussi sa technologie en marque blanche. Il s’agit bien d’un partenariat technologique, a d’ailleurs précisé Paul de Leusse, Orange Bank restant l’organisme prêteur. Il devrait se concrétiser début 2022, avec un basculement progressif vers les solutions Younited dans le courant du 1er semestre. Il ne concernera que le crédit conso, et pas le prêt immobilier.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- EXCLUSIF. Crédit Agricole, La Banque Postale, BNP Paribas… Les banques qui ferment le plus d'agences
- Ma French Bank : 3 mois offerts pour tester le compte mobile
- Impôt : que risquez-vous en cas de retard de déclaration ?