La bourse ferme dans 3 h 56 min
  • CAC 40

    4 782,59
    -33,53 (-0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 097,74
    -7,51 (-0,24 %)
     
  • Dow Jones

    27 685,38
    -650,19 (-2,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,1834
    +0,0021 (+0,18 %)
     
  • Gold future

    1 905,00
    -0,70 (-0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    11 328,67
    +227,37 (+2,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    266,65
    +3,24 (+1,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    38,79
    +0,23 (+0,60 %)
     
  • DAX

    12 155,15
    -22,03 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    5 789,14
    -2,87 (-0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 358,94
    -189,34 (-1,64 %)
     
  • S&P 500

    3 400,97
    -64,42 (-1,86 %)
     
  • Nikkei 225

    23 485,80
    -8,54 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 787,19
    -131,59 (-0,53 %)
     
  • GBP/USD

    1,3042
    +0,0021 (+0,16 %)
     

« Pitoyable » : la colère du PDG de Veolia contre la dernière manœuvre de Suez

Source AFP
·1 min de lecture
Antoine Frérot dénonce une trahison après la dernière manœuvre de Suez et de sa branche eau.
Antoine Frérot dénonce une trahison après la dernière manœuvre de Suez et de sa branche eau.

Le PDG de Veolia, qui cherche à mettre la main sur Suez, a qualifié jeudi de « pitoyable » la décision de son rival de créer un dispositif juridique rendant incessible sa branche eau française pendant quatre ans. C'est une « dernière man?uvre un peu pitoyable de désertion et de transfert à l'étranger de l'activité eau France », a déclaré Antoine Frérot sur BFM Business, réagissant à la décision de Suez mercredi soir de placer cette branche sous la responsabilité d'une fondation de droit néerlandais spécialement créée pour rendre inaliénable toute cession de l'activité sans accord des actionnaires.

Veolia a proposé à Engie de lui racheter pour 2,9 milliards d'euros ses 29,9 % de parts dans Suez, avant de lancer une OPA sur le reste des actions. Antoine Frérot a indiqué qu'il allait rencontrer ce jeudi le PDG d'Engie Jean-Pierre Clamadieu. Engie a jusqu'au 30 septembre pour répondre à son offre.

« Ils ont trahi leur entreprise, leurs actionnaires et la France »

« Aujourd'hui, ils (les dirigeants de Suez, NDLR) transfèrent dans un paradis fiscal, les Pays-Bas, un de leurs actifs les plus importants », l'eau France, a déclaré Antoine Frérot, dénonçant « une politique financière pour s'opposer à un projet industriel ». Pour lui, ils « ont trahi leur entreprise, leurs actionnaires, y compris Engie, ils ont même trahi la France ». « Quand on défend son poste plutôt que son entreprise face à un projet d'intérêt national, j'estime qu'on trahit et son entreprise et la [...] Lire la suite