La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 712,39
    -420,53 (-2,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Piratage de Revolut : tout ce qu’il faut savoir

Revolut a confirmé un incident sur son réseau. Des données ont été subtilisées, mais les mots de passe et l’argent des comptes n’ont pas été affectés.

C’est le moment de consulter votre boîte aux lettres pour vérifier si vous avez reçu un courrier de la part de Revolut. La jeune néobanque britannique, qui est depuis peu capable de fournir les mêmes prestations qu’une banque classique, a été victime d’un piratage informatique. Des informations personnelles ont pu être extraites. Voilà les éléments à connaître.

Quand le piratage de Revolut a-t-il eu lieu ?

L’incident est survenu courant septembre 2022. Le 11, selon les informations du site Bleeping Computer. L’attaque a été détectée dans la foulée et contenue le matin suivant, le 12, a appris de son côté TechCrunch. L’information a toutefois mis quelques jours avant d’être rendue publique : les premiers articles sur le sujet ne sont arrivés qu’à partir du 19 septembre.

Combien de clients de Revolut ont été touchés ?

L’entreprise n’a pas donné de chiffre précis permettant de connaître l’ampleur du piratage. Elle a seulement livré un pourcentage : l’incident concerne 0,16 % de ses clients.

Cela semble très peu, mais il faut confronter cette valeur au nombre total des personnes se servant du service. Revolut en revendiquait 20 millions en juillet 2022, ce qui ferait 32 000 victimes. Le site Bleeping Computer avance un nombre un peu plus haut (50 150) en se basant sur une notification envoyée à la Cnil lituanienne.

[Lire la suite]